Une deuxième année scolaire marquée par la crise sanitaire : Le volume horaire inquiète les enseignants

Une crainte, un mécontentement et surtout de la colère. Les syndicats de l’éducation ne sont pas d’accord sur la feuille de route de scolarisation exceptionnelle adoptée par le ministère de l’Education nationale. Un détail phare soulevé par la corporation : le volume horaire imposé aux enseignants tous paliers confondus est jugé «inapplicable». «Inacceptable», voire «infaisable et irréalisable». Même si le système de travail par groupe, adopté pour la deuxième année consécutive, n’est pas totalement critiqué, vu la situation sanitaire, la charge imposée aux enseignants pourrait être un «facteur d’explosion» à la rentrée. Comme l’année passée, les mêmes conditions sanitaires seront reconduites, le cours durera une heure au lieu de 45 minutes. Autrement dit, l’enseignant du collège, par exemple, à ce rythme, sera appelé à assurer 32 heures de cours par semaine, ce qui dépasse un volume horaire normal.

 

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
18



Source link

Check Also

Les boulangers de Constantine mettent fin à leur grève

SUITE À DES PROMESSES POUR LA PRISE EN CHARGE DE LEURS REVENDICATIONS C’était le soulagement, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *