Tourisme : les Algériens toujours tentés par les voyages en Tunisie


Quand l’été s’installe, les Algériens mettent souvent le cap vers la Tunisie, la voisine aux charmes exquis et qu’elle sait surtout mettre en valeur. Cependant, et depuis le début de la crise sanitaire, les choses ont beaucoup changé. Fermeture des frontières oblige, les Algériens se sont retrouvés privés de leurs vacances à Sousse ou à Djerba.

Le premier juin dernier, les frontières Algériennes s’ouvrent après plus de 15 mois de fermeture. La Tunisie figure parmi les pays avec qui l’Algérie est de nouveau reliée. Deux vols sont officiellement assurés chaque semaine. Un par Air Algérie et l’autre par TunisAir.

Covid et tourisme : ce n’est pas un problème pour certains

On rappelle que des centaines de milliers d’Algériens passaient leurs vacances en Tunisie chaque année, avant le début de la crise sanitaire. Les raisons de cet afflux sont bien entendu les prix et la qualité des services et des infrastructures touristiques en Tunisie. Un paradis que certains touristes Algériens ont rejoint cet été, malgré toutes les restrictions.

En effet, et outre les voyages officiels, les Algériens répondent présent également aux appels des agences de voyages qui organisent, elles aussi, des liaisons aériennes entre l’Algérie et la Tunisie. Ces vols sont apparemment pris d’assaut par les Algériens, en témoigne la dernière annonce faire par l’agence Felicita Tours dans laquelle elle indique que « suite aux nombreux appels de nos clients concernant le package Voyage organisé Tunisie , nous vous annonçons que toutes les dates du mois de septembre sont au complet , nous communiquerons ultérieurement les prochaines dates disponibles selon la programmation des vols Alger-Tunis-Alger de la compagnie Tunisair ».

Cette agence n’est pas la seule qui propose des voyages organisés en Tunisie pour les Algériens. d’autres agences proposent aussi cela, mais avec des prix nettement plus élevés qu’en temps normal. Par exemple, l’agnece  Nadjou Travel  propose  pour le mois de septembre des voyages organisé, par voie aérienne, à partir de 102 000 DA.

Le nombre de vols vers la Tunisie n’a pas été augmenté depuis la réouverture partielle des frontières qui avait pris effet le 1er juin dernier, la situation sanitaire que les deux pays traversent n’encourage nullement le tourisme. Pour la Tunisie spécialement, il s’agit d’une perte qui se chiffre en milliards de dinars.


Source link

Check Also

Élections locales anticipées du 27 novembre : Des rejets et des interrogations

De plus en plus de partis politiques se plaignent du rejet par les structures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *