Soudan : les manifestants sont déterminés | Afrique | DW

La communauté internationale continue de condamner la sanglante répression des manifestants d’hier, mercredi (17.11), qui a fait au moins 11 morts. En visite à Abuja, dans le cadre de sa tournée africaine, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a condamné la répression des manifestants par les militaires soudanais.

« L’armée doit respecter les droits des civils à se réunir pacifiquement et à exprimer leurs opinions », a-t-il affirmé au cours d’une conférence de presse dans la capitale nigériane, tout en se disant « profondément préoccupé » par les violences en cours au Soudan. 

Même inquiétude, même condamnation du côté de Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme.

Internet, rétabli

Coupé dans la foulée du 25 octobre et le coup de force mené par le général Abdel Fattah al-Burhane, la connexion internet a été rétablie dans le pays.

Un premier pas vers la réouverture, espèrent certains observateurs de la vie politique du Soudan, après les appels qui ont fusé de toutes parts pour demander aux militaires de rétablir internet et d’autoriser les manifestations pacifiques.

Mais les forces de sécurité ont de nouveau tiré ce jeudi [18.11] des grenades lacrymogènes sur des milliers de  Soudanais  qui sont déterminés à refuser le nouveau pouvoir militaire, malgré la répression sanglante.

Jacky Mamou analyse la situation. Il est spécialiste du Soudan et président du Collectif Urgence Darfour, ancien président de Médecins du Monde. 

Pour écouter l’interview, cliquez sur l’image (ci-dessus).




Source link

Check Also

Le gaz flambe, les Togolais se replient sur le charbon | Afrique | DW

A l’aide d’un éventail, Julienne Ajavon, attise le feu sous une casserole posée sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.