Réunion du Haut conseil de sécurité : Le MAK et Rachad au banc des accusés

Le Haut Conseil de sécurité (HCS) accuse directement les deux mouvements, qualifiés de «terroristes», le MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie) et Rachad, d’être à l’origine des derniers feux de forêt en Kabylie et l’assassinat abject du jeune Djamel Bensmaïl à Larbaâ Nath Irathen, dans la wilaya de Tizi Ouzou.

«Après la présentation, par les services de sécurité, du bilan des pertes humaines et matérielles engendrées par les derniers feux de forêt dans certaines wilayas, en particulier Tizi Ouzou et Béjaïa, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné instruction à tous les secteurs pour le suivi, l’évaluation et la prise en charge des victimes de ces incendies dans lesquels sont impliquées les deux organisations terroristes MAK et Rachad, qui sont aussi impliquées dans l’assassinat de feu Djamel Bensmaïl», indique un communiqué de la présidence de la République, rendu public hier à l’issue d’une réunion extraordinaire du Haut Conseil de sécurité (HCS).

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Élections locales anticipées du 27 novembre : Des rejets et des interrogations

De plus en plus de partis politiques se plaignent du rejet par les structures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *