Rejet des candidatures aux élections locales : Charfi répond aux critiques des partis

Charfi a subi une avalanche de critiques en raison des arguments avancés pour justifier l’élagage des listes de candidatures à la prochaine joute électorale.

Le président de l’Autorité nationale des élections (ANIE), Mohamed Charfi, répond sur le rejet massif des candidatures aux élections locales du 27 novembre.

Alors que plusieurs partis de l’opposition, dont le FFS et le MSP, ont dénoncé une «gestion sécuritaire» de ce dossier en éliminant de la course aux APC et aux APW des candidatures ayant un poids au niveau local, le premier responsable de l’ANIE brandit la loi.

Mohamed Charfi disculpe ainsi les services de sécurité, en mettant en avant les dispositions de l’article 184 de la loi électorale qui fixe les conditions d’éligibilité.

Cet article stipule, notamment dans son dernier alinéa, que le candidat ne doit «être reconnu de manière notoire pour avoir eu des liens avec l’argent douteux et les milieux de l’affairisme et pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs ainsi que sur le bon déroulement des opérations électorales».

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Rebigua présente ses condoléances à la famille de la moudjahida Anissa Derrar

Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l’occupation sionistes – …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.