Partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne : L’accord d’association dans l’impasse

Le président Tebboune cherche visiblement à rebattre les cartes des relations, notamment commerciales, entre l’Algérie et l’Union européenne.

C’est en tout cas ce qui ressort du communiqué du Conseil des ministres de dimanche dernier, repris par l’APS, dans lequel il affirme avoir «instruit à l’effet de revoir les dispositions de l’accord d’association avec l’Union européenne (UE), clause par clause, en fonction d’une vision souveraine et d’une approche ‘‘gagnant-gagnant’’, en tenant compte de l’intérêt du produit national en vue de créer un tissu industriel et des emplois».

Le fait est qu’il s’agit là d’une deuxième déclaration en l’espace d’une année qui va dans le sens de la volonté de révision de cet accord, qui a été signé en 2002 et mis en œuvre trois ans plus tard (2005).

L’Algérie ne cache pas son insatisfaction des résultats de ce partenariat. En effet Abdelmadjid Tebboune a demandé en août 2020, à l’issue d’un Conseil des ministres, de procéder à une évaluation des accords commerciaux régionaux, dont le principal est l’accord d’association.

Des séances de travail et non des moindres ont été consacrées à l’examen de dossiers très complexes qui minent ce partenariat.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Le Président Tebboune invite son homologue sénégalais en sa qualité de président de l’UA

L’Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d’occupation marocaines à Mahbes et Aousserd …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.