Moscou et Minsk approuvent des programmes en commun dans le cadre de l’Etat de l’Union — RT en français


Les présidents russe et biélorusse ont participé la réunion du Conseil suprême de l’Etat de l’Union entre leurs deux pays, à l’issue de laquelle ils ont signé un décret d’intégration approuvant des programmes en commun.

Lors d’une réunion du Conseil suprême de l’Etat de l’Union, les présidents russe et biélorusse, Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko, ont signé le 4 novembre un décret d’intégration approuvant des programmes en commun entre les deux pays.

Comme le rapporte l’agence de presse TASS, ont ainsi été approuvés le concept de politique migratoire, la nouvelle doctrine militaire de l’Etat de l’Union, ainsi que d’autres résolutions comme celle sur l’attribution des prix de l’Etat de l’Union dans le domaine de la science et de la technologie .

Une coopération sur plus de deux décennies

«Nous espérons vivement que les accords qui ont été conclus par nos gouvernements et que nous avons formalisés aujourd’hui […] constituent un important pas en avant», a déclaré Vladimir Poutine lors de sa discussion avec son homologue biélorusse.

«Cela n’est absolument pas lié aux agendas politiques internes de nos pays. Cela est lié à la nécessité de faire fonctionner nos économies de manière efficace et de créer des avantages compétitifs pour améliorer l’efficacité de notre travail, et, au bout du compte, pour améliorer le bien-être de nos citoyens», a-t-il ajouté.

Les programmes de l’Etat unifié concernent l’intégration des systèmes monétaires, les principes généraux de prélèvement des impôts indirects ou encore les approches communes sur les questions de retraite et de sécurité sociale. Ils portent également sur d’autres domaines que l’économie, comme la lutte antiterroriste.

L’Union de la Russie et de la Biélorussie est censée conduire à une progressive fusion entre les deux pays qui ont signé signé le 8 décembre 1999 l’accord sur la création de l’Etat de l’Union.


Source link

Check Also

Le gaz flambe, les Togolais se replient sur le charbon | Afrique | DW

A l’aide d’un éventail, Julienne Ajavon, attise le feu sous une casserole posée sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.