Mort de la petite Meriem à Béjaïa : Disparitions, émoi et incompréhension

La mort de Meriem, une fillette de trois ans, du village Toudert (mot kabyle signifiant vie), dans la commune de Bouhamza, au sud de la wilaya de Béjaïa, continue de choquer la population de Béjaïa et d’ailleurs. Portée disparue en fin de matinée jeudi, son corps sans vie a été retrouvé aux alentours de la maison familiale au milieu de l’après-midi de vendredi, après des recherches qui n’ont duré que près de 24 heures. Sa disparition rendue publique par sa famille, informant que son enfant est sortie de la maison vers 11h, a alerté les villageois qui ont secondé les éléments de la gendarmerie dans l’opération de recherche.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

 


Post Views:
368



Source link

Check Also

Élections locales anticipées du 27 novembre : Des rejets et des interrogations

De plus en plus de partis politiques se plaignent du rejet par les structures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *