Mohamed Abdellah devant le tribunal militaire pour désertion

EXPULSé D’ESPAGNE AVEC PLUS D’UNE TRENTAINE DE HARRAGA ALGÉRIENS

Alors que tout portait à croire que Mohamed Abdellah, ex-sergent-chef de la Gendarmerie nationale, dont il a déserté les rangs pour rejoindre clandestinement l’Espagne l’été 2018, allait obtenir ses papiers de réfugié politique, vendredi en fin de journée, le ministère de l’Intérieur espagnol décide de ne pas lui renouveler son titre de séjour de 6 mois, qui venait d’expirer, et de le transférer vers un centre de rétention administrative pour migrants illégaux à Barcelone.

Toutes ces mesures étaient liées au décret de son expulsion du territoire espagnol, signé par le ministre de l’Intérieur. Quelques heures après, Mohamed Abdellah et plus d’une trentaine de harraga algériens, qui étaient en grève de la faim pour protester contre leur expulsion, sont dirigés vers la ville d’Almeria, puis embarqués samedi matin à bord d’un navire de transport maritime espagnol. 

**Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
1 713



Source link

Check Also

Élections locales anticipées du 27 novembre : Des rejets et des interrogations

De plus en plus de partis politiques se plaignent du rejet par les structures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *