L’OPEP+ devrait reconduire sa stratégie

Malgré les pressions américaines

Alors qu’elle s’apprête à tenir demain sa 22e réunion ministérielle, l’Opep+ est encore une fois soumise aux pressions des pays consommateurs.

Européens et Américains, et d’autres pays importateurs ne voient pas d’un très bon œil la hausse actuelle des prix du pétrole, ses répercussions sur les prix et «la crise énergétique» qui plombe leurs économies.

Le président américain Joe Biden a exhorté samedi les principaux pays producteurs d’énergie du G20 ayant des capacités inutilisées à augmenter leur production pour assurer une reprise économique mondiale plus forte.

La déclaration du président Biden fait partie d’une stratégie de la Maison-Blanche visant à pousser l’OPEP et ses alliés à augmenter l’offre pour faire redescendre la courbe des prix actuellement aux environs de 85 dollars pour le Brent.

L’option souhaitée par Biden est loin d’être celle des pays producteurs qui ont longtemps souffert des prix bas du pétrole et de l’effondrement de la consommation mondiale, dans le sillage de la crise sanitaire.

Ils préfèrent garder, selon plusieurs déclarations de pays membres de l’Alliance Opep+, une démarche prudente, le redressement actuel des cours risquant à leur sens de s’inverser à tout moment dans le sillage d’une nouvelle vague de contaminations Covid.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
35



Source link

Check Also

Rebigua présente ses condoléances à la famille de la moudjahida Anissa Derrar

Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l’occupation sionistes – …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.