L’exploitation de 224 investissements industriels bloquée : De nombreux projets finalisés en attente de démarrage

Rien que dans que l’industrie, les directions locales de l’industrie et l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) ont dénombré 224 projets en suspens dans plusieurs filières. Il s’agit des engrais, aliments de bétail, textile, réactifs médicaux, industrie pharmaceutique, industries mécaniques, machinisme agricole et équipements de pêche et d’aquaculture. Des filières où les besoins sont pourtant importants et assurés majoritairement par les importations.

Le manque d’aménagements des zones industrielles, le retard dans les travaux de raccordement aux différents réseaux (eau, électricité et gaz) et les lenteurs administratives continuent de bloquer l’exploitation des projets d’investissements achevés.

Des projets en suspens dans de nombreux secteurs et dont la réalisation a mobilisé d’importantes enveloppes financières, voire même des rallonges budgétaires après la réévaluation des coûts. Mais qui, au final, tardent à apporter leur contribution dans le développement local et dans la création d’emplois notamment.

Pour l’heure, aucun retour positif pour ces investissements qui passent ainsi à une deuxième phase de blocage. Après les contraintes liées au financement, à l’accès au foncier et au climat des affaires globalement, place à d’autres difficultés après. Lesquelles surviennent après des glissements en série dans les délais de réalisation.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Benabderrahmane reçoit un appel téléphonique de son homologue française

Foot/ sélection algérienne: déclarations des joueurs avant le match amical face au Nigéria – lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.