les urgences ferment la nuit faute de personnel suffisant (REPORTAGE) — RT en français


Confronté à un manque cruel de personnel, l’hôpital de Laval a été contraint de fermer les urgences sauf risque vital pendant plusieurs nuits en novembre. Il s’agit d’une première dans l’histoire du service.

«On est dans une situation catastrophique au niveau des effectifs médicaux». Interrogée par RT France, Caroline Brémaud, la responsable du service des urgences de l’hôpital de Laval (Mayenne) ne mâche pas ses mots. Faute de personnel, son hôpital n’assure un service que pour les personnes en urgence vitale les 1er, 4, 6 et 7 novembre entre 18h30 et 8h30. «C’est une première dans l’histoire des urgences de Laval», ajoute Caroline Brémaud. 

«Quand un urgentiste prend sa garde à 8h30 le matin, il arrive parfois avec 15 patients qui sont présents dans le couloir des urgences depuis la veille, soit 12 à 24 heures [d’attente] pour certains», déclare pour sa part à RT France Myriam El Hamdaoui, aide-soignante et représentante CGT. 

«Le système hospitalier dans notre département a totalement été abandonné depuis des décennies», a dénoncé le maire de la ville Florian Bercault (DVG) au Figaro. L’édile a demandé l’activation de la réserve sanitaire mais «un seul médecin a répondu à l’appel». 

Selon le quotidien, cette situation n’est malheureusement pas isolée. Ainsi l’hôpital de Vitré (Ille-et-Vilaine) n’assure plus de service des urgences de nuit. Dans la Sarthe, l’hôpital de Bailleul a lui aussi fermé ses urgences la nuit jusqu’au 8 novembre. Dans le Puy-de-Dôme, l’hôpital d’Ambert a fermé son service depuis le 27 octobre. 


Source link

Check Also

Le gaz flambe, les Togolais se replient sur le charbon | Afrique | DW

A l’aide d’un éventail, Julienne Ajavon, attise le feu sous une casserole posée sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.