Les exactions en hausse au Burundi | Afrique | DW

« Derrière les grilles : recrudescence des cas de torture et de disparition » : c’est le titre d’un nouveau rapport publié par l’Initiative pour les droits humains au Burundi. Cette ONG internationale, spécialiste du pays et de la région des Grands lacs, dénonce dans ce rapport la persistance et même la hausse en 2021 des disparitions forcées et cas de torture au Burundi.

Les rédacteurs du rapport ont toutefois noté une baisse des cas de disparitions forcées et des cas de torture, depuis l’arrivée au pouvoir, le 18 juin 2020, du président  Évariste Ndayishimiye. Depuis avril 2021, la situation a commencé à se dégrader déplore Carina Tertsakian, chercheuse au sein de l’ONG.

Contacté par la DW, Albert Shingiro, le ministre burundais des Affaires étrangères et de la coopération au développement, a qualifié ce rapport de « distraction » et de « brouhahas ». Dans une réponse à la DW, le ministre écrit : « Nous ne perdons plus notre temps précieux avec ces brouhahas. Nous sommes sur la voie du développement. Notre seul ennemi est la pauvreté et nous sommes au front pour gagner cette guerre. Le reste s’appelle de la distraction. »

Cliquez sur l’image (ci-dessus), pour écouter l’interview de Carina Tertsakian




Source link

Check Also

Le gaz flambe, les Togolais se replient sur le charbon | Afrique | DW

A l’aide d’un éventail, Julienne Ajavon, attise le feu sous une casserole posée sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.