Les difficultés des armées ouest-africaines | Afrique | DW

Des groupes terroristes de plus en plus nombreux, des attaques récurrentes et des armées qui semblent peiner à faire face, que ce soit au Burkina Faso, au Mali, ou encore au Niger

Les armées de ces pays du Sahel sont en effet confrontées à une multitude de difficultés, en particulier le manque de moyens logistiques ou financiers. Maman Sanny Adamou, analyste et spécialiste des questions de sécurité.

« Vous avez des problèmes de coordination, de traçabilité des dépenses. Des efforts louables sont faits par les pouvoirs publics pour doter l’armée de moyens mais cela contraste avec la réalité sur le terrain. Une réalité faite de dénuement, d’insuffisances et de problèmes logistiques. « 

Lire aussi → Pourquoi le Ghana n’est pas touché par le djihadisme ?

L’armée miroir de l’Etat

Selon Maman Sanny Adamou, ces dysfonctionnements sont le reflet de ce qui se passe au sommet de l’Etat. Il souligne notamment des nominations sur des critères subjectifs et non liés à la qualité des candidats. Autant de raisons qui ne permettraient pas à l’armée d’être efficace en dépit des appuis de partenaires étrangers, notamment en termes de formation. Cette situation n’est d’ailleurs pas propre aux pays d’Afrique de l’Ouest confrontés au terrorisme djihadiste.

Au cœur du continent, dans un pays comme la RDC qui doit faire face à des groupes armés dans l’estde son territoire, le constat est le même.

Jean-Jacques Wondo Omanyundu est spécialiste des questions militaires et géostratégiques : « L’armée congolaise reste une armée assez faible, peu équipée, peu outillée, peu formée et il faut aussi noter le manque de volonté politique pour doter cette armée de moyens nécessaires pour la moderniser. Le pays manque par exemple de ce qu’on appelle une loi de programmation budgétaire qui permet de planifier le budget militaire de manière pluriannuelle, de façon à permettre à l’armée de monter en puissance progressivement. »

Lire aussi → Le rôle des experts militaires américains en RDC

Mener des réformes, lutter contre la corruption, revoir la justice militaire, mieux gérer les effectifs sur le terrain, mieux structurer le commandement… autant de pistes pour rendre ces armées plus professionnelles car l’insécurité reste un grand défi sur le continent.

 




Source link

Check Also

Le gaz flambe, les Togolais se replient sur le charbon | Afrique | DW

A l’aide d’un éventail, Julienne Ajavon, attise le feu sous une casserole posée sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.