Le ministre de l’Habitat rassure les souscripteurs : «Pas d’augmentation du prix des logements AADL»

Il n’y aura pas d’augmentation des prix des logements Aadl ni dans des charges y afférentes. C’est ce qu’a assuré le ministre de l’Habitat, Tarek Belaribi, hier lors d’une interview télévisée sur la chaîne Chorouk TV. Il précise que cela est d’autant impossible que le prix des logements Aadl (notamment les programmes de 2001 et de 2013) est fixé dans le Journal officiel, suite à un décret exécutif publié en 2016. Une revue à la hausse des prix ne peut être opérée dans ces conditions, sans passer par les deux Chambres parlementaires.

Aussi appelle-t-il les bénéficiaires des logements Aadl à ne pas croire aux rumeurs distillés par «des gens qui ne veulent pas la réussite de ce programme». Celles-ci sont apparues suite à la mise en place d’un nouveau contrat destiné aux souscripteurs de l’Aadl et répondant aux normes juridiques.

Le fait est que les souscripteurs aux logements Aadl avaient, auparavant, signé un engagement dénué de toute base juridique, selon le ministre.

«Au lancement de l’immense projet de construction de 560 000 logements Aadl, explique-t-il, il y avait un problème de foncier, notamment des terres agricoles. Maintenant, il est temps de passer aujourd’hui à une autre étape et de mettre en place un contrat de location en collaboration avec les notaires, qui aurait ainsi une base juridique. Cela est désormais possible, car le problème du foncier est en voie de règlement. Un accord entre le Premier ministère et les départements de l’Habitat, de l’Agriculture a été signé.»

Pour le reste, il souligne que la Gest Immo, entreprise censée gérer les cités Aadl, a démontré ses limites. C’est la raison pour laquelle des petites et moyennes entreprises ont été encouragées à prendre la relève, notamment pour le nettoyage ou le gardiennage des cités Aadl.

En tout et pour tout, selon les chiffres donnés par le premier responsable du secteur, depuis le début de l’année 100 000 logements ont été distribués au 5 juillet 2021 et 90 000 au 1er novembre 2021. «Pas moins de 153 000 logements ont été livrés cette année, soit 90% de nos objectifs. Nous espérons livrer 320 000 logements toutes formules confondues d’ici la fin de l’année», souligne-t-il.

Pour ce qui est du programme de Logement promotionnel public (Lpp) lancé en 2013 destiné à ce qui est appelé «les classes moyennes» et qui compte 44 000 logements, le ministre a souligné que le dossier sera clos cette année. «Il y a eu des retards, des résiliations et quelques problèmes à régler, mais il ne reste aujourd’hui que 588 logements à livrer avant les mois de janvier ou février. Nous aurons ainsi fermé le dossier LPP», affirme M. Belaribi, soulignant qu’il n’est pas question pour l’instant d’ouvrir le chapitre «Lpp 2» dans la mesure où il y a encore des logements de ce programme restés vacants. Il fait remarquer néanmoins que la politique sociale en matière de logements sera maintenue, malgré la crise économique que vit le pays. «Ce sont là des acquis que nous devons préserver», glisse-t-il.

Le ministre de l’Habitat assure, par ailleurs, que le complexe sportif d’Oran sera prêt pour les Jeux méditerranéens. Ce sera, selon M. Belaribi, un stade répondant aux normes de la Fifa. Il affirme également que les stades de Douéra et de Baraki seront livrés «avant le début de la saison sportive».

Amel B.


Post Views:
157



Source link

Check Also

Lamamra se réunit avec le Groupe de haut niveau sur la sécurité et le développement au Sahel

NEW YORK (ONU) – Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.