L’annulation du paiement en différé des importations sans effet

En l’absence d’un nouveau cahier des charges pour le régime SKD/CKD

Certes, la mesure récente de l’ABEF annule l’obligation de régler les importations de téléphones mobiles et d’électroménagers en CKD/SKD, par un paiement différé de neuf mois, et autorise donc à nouveau le paiement à vue. Mais, aucune facilitation ne suit pour lever les contraintes de cette filière.

Le régime SKD/CKD continue à faire débat. Les décisions portant sur l’importation de ces kits s’enchaînent sans que le nouveau cahier des charges, fortement attendu par les opérateurs de la filière électronique électroménager, soit élaboré.

L’Association des banques et établissements financiers (ABEF) a émis deux notes au sujet de l’importation des SKD/CKD en l’espace de deux ans, l’une en septembre 2019 et la deuxième annulant la première rendue publique tout récemment, soit le 11 novembre.

Dans la note du 30 septembre 2019, il a été décidé l’instauration d’un différé de paiement des importations. Autrement dit, l’obligation aux importateurs d’effectuer les achats de leurs composants par crédit fournisseur s’étalant sur neuf mois en remplacement du paiement à vue qui était en usage jusque-là.

Depuis cette date, les opérateurs intervenant dans la téléphonie et l’électroménager n’ont cessé d’interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité de revoir une telle décision, via des alertes et sollicitations du collectif des producteurs de ce secteur.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
168



Source link

Check Also

Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l’UIP

Foot/Amical (U20): l’Algérie et le Soudan se neutralisent (1-1) – lundi 26 septembre 2022 19:44 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.