«La grève était inévitable et nos revendications remontent à plus de 10 ans»

Messaoud Boudiba. Porte-parole du CNAPESTE

– Le conseil national du Cnapeste a opté pour une grève nationale cyclique de deux jours chaque semaine. Pourquoi en ce moment ?

Avant d’aller vers la protestation, nous avons épuisé toutes les voies de recours. La base du Cnapeste était pour le débrayage bien avant la rentrée scolaire, c’est-à-dire lorsque le secteur de l’éducation connaissait des mouvements de protestation un peu partout à travers le pays.

Mais en ce qui nous concerne et après de multiples réunions nous avons décidé de différer tout mouvement de protestation à la rentrée sociale pour une simple raison : accorder le temps nécessaire aux pouvoirs publics afin qu’ils puissent répondre, à tout le moins, aux principales revendications des enseignants.

Malheureusement après six mois, nous sommes toujours au point de départ. Nous n’avons eu droit qu’à des promesses, rien de concret, ce qui a suscité la colère des enseignants affiliés au Cnapeste et qui ont, à l’unanimité, voté pour le mot d’ordre de grève.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l’UIP

Foot/Amical (U20): l’Algérie et le Soudan se neutralisent (1-1) – lundi 26 septembre 2022 19:44 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.