«La faible couverture vaccinale ne nous permet pas d’affronter la quatrième vague»

Dr Mohamed Yousfi. Président de la Société algérienne d’infectiologie

Le président de la Société algérienne d’infectiologie et chef de service des maladies infectieuses à l’EHS de Boufarik, le Dr Mohamed Yousfi, revient dans cet entretien sur l’évolution de la pandémie Covid-19 qui n’est pas, selon lui, alarmante pour le moment mais qui nécessite une surveillance rigoureuse. Il estime que le faible taux de vaccination nous expose à des risques de flambée des cas Covid.

– Une légère hausse des cas de contamination à la Covid-19 est enregistrée cette semaine. Est-ce le cas au niveau de votre établissement ?

Il y a effectivement une petite reprise au niveau des consultations pour la Covid-19, mais on ne peut pas parler d’un nouveau rebond, puisque l’hospitalisation est très faible.

La semaine dernière, nous avons eu entre zéro à un cas d’hospitalisation, par contre cette semaine, nous sommes entre un à deux cas hospitalisés pour Covid -19. Il y a une légère augmentation qui n’est pas alarmante pour le moment, mais qu’il faudra surveiller de très près, d’autant que toutes les conditions s’y prêtent pour une nouvelle flambée.

Il y a les conditions climatiques avec la saison hivernale, le relâchement total vis-à- vis des mesure barrières et la situation épidémiologique qui prévaut dans certains pays d’Europe, où les contaminations ont augmenté et qui attendent la cinquième vague.

Cela nous renseigne un peu sur l’évolution de ce virus avec ces vagues cycliques. Chez nous, cela risque d’être plus complexe, sachant que notre couverture vaccinale reste encore très faible pour faire face à la quatrième vague. Le problème se pose à ce niveau-là et cela suscite notre inquiétude.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
3



Source link

Check Also

Entretien téléphonique entre le Président Tebboune et son homologue allemand

ALGER – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu mercredi un appel …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.