la consolidation de la place de la femme requiert un environnement sociopolitique concurrentiel

ALGER – Le Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, a affirmé, samedi à Alger, que la consolidation de la place de la femme nécessitait un environnement sociopolitique concurrentiel lui permettant d’atteindre la place qui est sienne.

Le SG du RND s’exprimait à l’ouverture d’une conférence nationale sur la Femme organisée par le parti sur « Le rôle politique de la femme ».

M. Zitouni a souligné dans son allocution à l’occasion que « le renforcement de la place de la femme nécessite un environnement sociopolitique concurrentiel et un travail permanent lui permettant d’atteindre des stades avancés sans la médiation d’une quelconque partie politique, contrairement au principe de quota qui remet en cause la valeur de la femme algérienne lui faisant perdre la légitimité de décision ».

Il a invité, dans ce cadre, les députés de sa formation politique à « susciter un débat sérieux au sein du Parlement sur la promotion de la femme », une démarche qui ne saurait se concrétiser, a-t-il estimé, sans le « développement de programmes éducatifs et des contenus médiatiques ouvrant de larges perspectives au leadership de la femme ».

« Nous la voulons une éducatrice des générations, une femme d’affaires, une productrice d’idées et de richesse et une femme de décision qui occupe des postes de responsabilité dans les institutions élues et souveraines suivant les normes de compétence, d’intégrité et d’engagement », a-t-il soutenu.

M. Zitouni s’est dit optimiste quant à la dynamique devant être enclenché par le nouveau cadre d’investissement, qui permettra, selon lui, « d’améliorer le climat d’affaires en Algérie et diversifier ses exportations hors hydrocarbures ».

Evoquant les questions internes du parti, le SG du RND a annoncé « l’installation de la commission nationale de la femme », un organe s’inscrivant « en droite ligne avec l’orientation de la direction nationale du parti pour s’adapter à la Constitution de 2020 et à la loi électorale de 2021 ».

Il a abordé, par ailleurs, le parcours militant de la femme algérienne à travers l’histoire, appelant les générations de l’indépendance à s’inspirer de la génération du 1er Novembre.

Sur la scène internationale, M. Zitouni a salué les positions de la diplomatie algérienne qui a fait entendre haut et fort la voix de l’Algérie, souhaitant la réussite du 31e Sommet arabe qu’abritera l’Algérie début novembre prochain.


Source link

Check Also

Entretien téléphonique entre le Président Tebboune et le président de la République du Congo

Entretien téléphonique entre le Président Tebboune et le président de la République du Congo – …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *