Justification maladroite d’El Othmani | El Watan

Tentative maladroite des autorités marocaines de justifier le grave dérapage de leur ambassadeur à l’ONU. Dans un entretien accordé au site électronique marocain Hespress, le chef du gouvernement du royaume chérifien, Saad El Othmani, s’est prononcé sur l’action de son représentant permanent auprès des Nations unies, Omar Hilale. «Il ne s’agit pas d’une position politique qu’il a exprimée, mais plutôt une réaction contre-argumentaire. Si vous dites cela, nous disons ceci. Mais, ce n’est pas une position politique du Maroc», tente-il d’expliquer, sans présenter d’excuses, exigées par la partie algérienne.

L’Algérie a annoncé, mardi dernier, la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc. Dans sa déclaration, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a rappelé le «dérapage» du plénipotentiaire du royaume, qui «s’est illustré par une dérive particulièrement dangereuse et irresponsable en invoquant un prétendu ‘‘droit à l’autodétermination du vaillant peuple kabyle’’». Pour Lamamra, face à une «provocation qui atteint son paroxysme, l’Algérie a fait preuve de retenue en demandant publiquement une clarification de la part d’une autorité marocaine compétente». «Le silence assourdissant de la partie marocaine à ce propos, qui persiste depuis le 16 juillet dernier, traduit clairement la marque d’une caution politique de la plus haute autorité marocaine», souligne Lamamra.


Post Views:
0



Source link

Check Also

Élections locales anticipées du 27 novembre : Des rejets et des interrogations

De plus en plus de partis politiques se plaignent du rejet par les structures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *