Éthiopie : Un chef rebelle évoque une victoire «très prochaine» sur les forces fédérales

Le chef d’un groupe armé oromo, allié aux rebelles tigréens qui combattent le gouvernement éthiopien, a affirmé dimanche que ses combattants étaient près de la capitale, promettant une fin «très prochaine» au conflit, a rapporté hier l’AFP.

L’Armée de libération oromo (OLA), groupe armé de l’ethnie oromo, a annoncé en août avoir fait alliance avec le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) qui se bat depuis novembre 2020 contre les forces gouvernementales dans le nord du pays.

Le TPLF et l’OLA, classés comme «terroristes» par Addis-Abeba, ont revendiqué la semaine dernière la prise de plusieurs villes stratégiques de la région de l’Amhara, sans exclure de marcher sur la capitale.

«Ce dont je suis sûr, c’est que ça va se terminer très prochainement», a déclaré le chef militaire de l’OLA, Jaal Marroo, en ajoutant : «Nous nous préparons à lancer une autre attaque.»

«Le gouvernement essaie de gagner du temps et il essaie de déclencher une guerre civile dans le pays, alors il appelle la nation à se battre», a estimé Jaal Marroo, de son vrai nom Kumsa Diriba.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Entretien téléphonique entre le Président Tebboune et son homologue allemand

ALGER – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu mercredi un appel …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.