Delfraissy estime qu’«une grande partie de la population vaccinée» prendra une troisième dose — RT en français


Selon le président du Conseil scientifique, les vaccins contre le Covid protègent bien contre les formes graves du virus, mais «moins bien contre l’infection» elle-même. Partant, il estime qu’une 3e dose sera délivrée à de nombreux vaccinés.

Certaines études montrent qu’avec le temps, le vaccin contre le Covid-19 «protège (encore) bien contre les formes sévères et graves mais moins bien contre l’infection», a déclaré le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, interrogé sur France 2 le 25 août. «Je pense qu’on ira à une troisième dose pour une grande partie de la population vaccinée», en a-t-il déduit.

Selon Jean-François Delfraissy, la revaccination «va d’abord concerner les plus âgés», en raison de la baisse avec l’âge de la réponse immunitaire aux vaccins, selon des propos rapportés par l’AFP.

De manière générale, le président du Conseil scientifique considère que le bout du tunnel de la pandémie surviendra «courant 2022», lorsque «les 40 ou 50 grands pays du monde» auront été largement vaccinés. Une couverture vaccinale importante dans le reste du monde sera néanmoins essentielle, d’après le scientifique, afin que de nouveaux «mutants et virus mutés» ne fassent leur apparition.

Autre source d’espoirs, pour Jean-François Delfraissy : les premiers médicaments pour traiter les effets du Covid-19, qui devraient être prêts pour la fin de l’année 2021 selon l’immunologue. Ceux-ci devraient permettre de tester puis traiter une personne infectée dès l’apparition des symptômes, afin de réduire «la transmission et l’évolution vers des formes sévères».

Le sujet de l’efficacité des vaccins pour protéger contre la contamination au Covid-19 est au cœur de l’actualité : selon des données publiées le 24 août par les autorités sanitaires américaines, l’efficacité des vaccins de Pfizer et Moderna contre l’infection au Covid-19 a baissé de 91% à 66% depuis que le variant Delta est devenu dominant aux Etats-Unis. Entre décembre 2020 et avril 2021, l’efficacité des vaccins pour empêcher l’infection était de 91%, selon ces données publiées par les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays. 


Source link

Check Also

la droite fustige les propos de Macron sur le 17 octobre 1961 — RT en français

La dénonciation par Emmanuel Macon des crimes commis contre des Algériens en octobre 1961 a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *