Dégâts des incendies à Tizi Ouzou : un premier bilan arrêté


Les bilans des dégâts causés par les incendies ravageurs enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou commencent à être arrêtés. Les chiffres annoncés notamment au niveau des habitations et exploitations agricoles traduisent déjà l’ampleur des dégâts.

Selon le secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou, Miloud Fellahi qui préside également la cellule de crise installée à l’occasion a indiqué en fin de journée d’hier mardi 17 août 2021 que les commissions d’évaluation ont déjà entamé les expertises techniques sur le terrain.

Ainsi, l’intervenant a fait état de 794 bâtisses et 831 exploitations agricoles ont été touchées et ont subi des dégâts lors des incendies de la semaine dernière. Selon lui, « parmi les 794 bâtisses ayant fait objet d’expertises, on trouve 752 habitations personnelles et collectives et 45 établissements scolaires ».

Le même responsable a indiqué que les services de contrôle technique des bâtiments classeront ces bâtisses selon les catégories et selon le niveau de dommages subis (selon les codes vert, orange et rouge), ajoutant que les commissions seront ensuite chargées de préparer une expertise quantitative des pertes.

L’évaluation financière des dégâts engendrés par les flammes sera ensuite effectuée par une autre commission au niveau wilayal ou régional.

832 exploitations agricoles endommagées par les incendies

Concernant les établissements scolaires, l’intervenant a indiqué que les pertes enregistrées ne sont pas importantes, à l’exception de deux établissements qui nécessitent des travaux importants. Selon lui, ces établissements seront rapidement pris en charge afin de les préparer à la prochaine rentrée scolaire.

Pour ce qui est des pertes enregistrées au niveau du secteur agricole, Miloud Fellahi a révélé qu’un total de 832 exploitations agricoles touchées par les incendies ont été recensées par ses services entre dimanche et lundi.

Ceci dit, il convient de noter que le bilan des pertes humaines n’a pas encore été officiellement arrêté. Selon des sources locales, l’on parle déjà de plus de 160 décès parmi les civils et les militaires. La plupart des victimes ont péri soit suites aux brulures ou par intoxications aux fumées lors des opérations d’extinction des feux.


Source link

Check Also

Exportations hors hydrocarbures : Le fer, les engrais et les produits chimiques en pole position

Les exportations nationales hors hydrocarbures ont augmenté ces derniers mois, soutenus par les exportations des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *