Covid-19 en Algérie : le personnel médical paie un lourd tribut


Les médecins, paramédicaux, personnel de la santé ainsi que les pharmaciens représentent la catégorie qui a le plus souffert de la troisième vague de covid-19. En effet, la profession médicale a payé un lourd tribut. Environs 302 médecins ont été emportés par cette pandémie meurtrière.

C’est ce qu’a déclaré en effet docteur Lyes Merabet président du Syndicat National des Praticiens de la Santé Publique. Malgré le fait que la situation sanitaire commence à s’améliorer, elle est encore loin d’être totalement stabilisée ce qui exige de tout citoyen vigilance et prudence et surtout respect strict du protocole sanitaire et mesures préventives. Dans ce sens, Dr Lyes Merabet a tenu à avertir les citoyens contre le relâchement des gestes barrières. Lors de son passage à radio Setif, ce dernier a annoncé que la troisième vague de covid-19 a été la plus meurtrière et la plus dangereuse sur tous les plans et particulièrement sur le plan médical  qui a payé un lourd tribut.

En effet, 45 médecins ont été emportés par le virus durant le mois de juillet. À cela s’ajoute, le décès de 23 autres médecins depuis le début du mois d’aout. Quant au nombre des cas de contaminations dans ce secteur, il a dépassé les 30 milles cas. En gros, pas moins de 302 Médecins, du secteur public et privé, ont perdu la vie, ainsi que 470 décès ont été enregistrés parmi le personnel de la santé.

Dr Merabet insiste sur la vaccination

L’hôte de radio Setif a affirmé, par ailleurs que le confinement partiel ainsi que la prise de conscience des citoyens ont joué un rôle indéniable dans l’amélioration de la situation et la baisse des cas de contamination. Sans oublier l’afflux de prise de rendez-vous pour se faire vacciner. À cet effet, docteur Merabet a souligné que l’Algérie doit atteindre un seuil de 60 % d’immunité collective pour endiguer l’épidémie, et ce, en impliquant tous les secteurs dans toutes les wilayas notamment le secteur privé.

En ce qui concerne la rentrée scolaire, le président du SNPSP s’est dit satisfait de la décision du report, qui doit être impérativement accompagné par une large campagne de vaccination destinée au personnel du secteur de l’Éducation. Dr Merabet a conclu son intervention en espérant que toutes les décisions relatives au prime Covid et à l’indemnisation des familles des victimes seront appliquées dans les plus brefs délais.


Source link

Check Also

Contre l’occultation et l’oubli : La mobilisation des «enfants d’Octobre»

Pour que «vérité et justice» soient accordées aux survivants et aux enfants des disparus, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *