Abdelkader Djamal. Expert en relations de travail et directeur de l’Ecole des sciences économiques et de management d’Alger : «Les chiffres de l’ANEM sont partiels et partiaux»

-Avec les différentes crises que traverse l’Algérie, notamment économique puis sanitaire, comment se porte aujourd’hui le secteur de l’emploi ?

Pour connaître la tendance du marché du travail en Algérie, il est absolument important de le mettre dans son contexte où différents éléments l’impactent. Il faut savoir que le marché de l’emploi a été lourdement touché par la crise économique puis financière que traverse notre pays depuis 2014. L’arrivée de la Covid-19 pour deux années consécutives a non seulement augmenté le taux de chômage, mais a rendu visible la réalité de la crise que vit le marché du travail depuis 2014. En plus, le rapport des jeunes au travail a changé. Le statut de salariés avec un salaire de 25 000 DA ne les intéresse plus, notamment ceux des villes. Ils s’inscrivent plus dans une dynamique de création d’emploi et d’entrepreneuriat. Dans les régions de l’intérieur et de la campagne, les investissements se sont complètement arrêtés. Il existe des zones où il n’y a plus d’emploi ni de perspectives de création d’entreprise à travers les différents dispositifs mis en place par l’Etat. Autre facteur : l’informel qui n’est pas recensé, mais qui absorbe une grande quantité de chômeurs non déclarés et qui ne figurent pas dans les registres de l’Anem ou de l’ONS. D’ailleurs, n’était ce tissu de l’informel, nous serions aux alentours de 25 à 30% de taux de chômage. 5e facteur, l’inadéquation entre la formation et les exigences du monde du travail. Beaucoup de managers d’entreprises disent se transformer en formateurs pour pallier les manques de l’appareil de formation.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

 


Post Views:
20



Source link

Check Also

Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l’Algérie à l’Italie – الشروق أونلاين

 Le groupe énergétique italien Eni a annoncé avoir cédé 49,9% de ses participations dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *