467 patients hospitalisés à Sétif

En dépit d’une substantielle décrue, la situation épidémiologique reste tout de même préoccupante à Sétif, où une grande partie de la population continue à ignorer les mesures barrières, la distanciation physique et le port du masque.

Ne criant pourtant pas victoire, le directeur de la santé et de la population (DSP) de Sétif, Abdelkrim Dahane, ne cache pas son optimisme : «Après une période délicate, marquée par la saturation des différentes structures hospitalières de la wilaya endeuillée par des dizaines de décès, le nombre des hospitalisations a chuté de près de 50%. De plus de 800 cas, on passe à 467 malades hospitalisés. La baisse ne veut nullement dire que la bataille est gagnée. Avec plus de prévention et l’accélération de la vaccination collective, on pourrait contrer la pandémie», déclare à El Watan le DSP, précisant que plus de 240 000 personnes ont été vaccinées à Sétif, où le problème de l’oxygène persiste avec plus ou moins d’acuité. «Même si le problème de l’oxygène n’est pas réglé à 100%, la tension est moindre. La mise en service des grandes centrales de production de l’oxygène médical va mettre une bonne fois pour toutes fin à la panne. Si tout va bien, le dossier de l’épineux problème sera fermé dans une semaine au plus tard», précise notre interlocuteur. L’implication désintéressée de nombreux opérateurs économiques de la région va effectivement fermer la parenthèse de l’oxygène, à l’origine de la disparition de nombreux patients terrassés par la terrible détresse respiratoire. Après la réception des premières centrales des hôpitaux de Beni Aziz et de l’hôpital Mère-enfant d’El Eulma acquis par des hommes d’affaires, la wilaya de Sétif a réceptionné samedi la première grande centrale de 55 000 litres/h destinée à l’hôpital de Aïn Oulmene.

L’on apprend que les trois grandes centrales de production de l’oxygène médical d’une capacité globale de 165 000 l/h du CHU de la capitale des Hauts-Plateaux, promises par les deux grands groupes industriels Faderco et Iris, seront réceptionnées durant les prochaines 48 heures. 


Post Views:
132



Source link

Check Also

Contre l’occultation et l’oubli : La mobilisation des «enfants d’Octobre»

Pour que «vérité et justice» soient accordées aux survivants et aux enfants des disparus, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *