Tizi Ouzou : les chiffres effarants des premiers bilans des dégâts


Les derniers feux de forêt enregistrés sur le territoire de la willaya de Tizi Ouzou ont laissé un véritable désastre. Pertes humaines, dégâts matériels, désastre écologique, pertes agricoles … les premières estimations des dégâts font déjà état d’un véritable paysage de désolation.

Concernant les pertes humaines, le bilan est loin d’être arrêté à l’heure actuelle. Néanmoins, l’on parle déjà de pas moins de 100 victimes, dont 70 morts parmi les civiles et 30 parmi les militaires. La plupart des personnes décédées ont été soit calcinées soit étouffées par les fumées.

Des villages entiers ont été fuis par leurs habitants lorsque les flammes criminelles ont atteint les habitations. Plus de 64 habitations ont subi des dégâts majeurs tandis qu’environ 123 services publics ont été partiellement ou totalement brulés. Au niveau des petites et moyennes exploitations agricoles des particuliers, les premiers chiffres donnent déjà le tournis. Plus de 8800 ha d’arbres fruitiers, notamment des oliviers, réduits en cendres et 100 880 têtes d’élevage ont été calcinées.

Toujours dans le même sillage, les incendies ravageurs ont dévasté pas moins de 10000 ruches d’élevage d’apiculture, 60 bâtiments d’élevage avicole et de 35 bâtiments et étables d’élevage ovin et bovin. Pour ce qui est du désastre écologique enregistré, les premières estimations font état de plus de 25000 ha de couvert végétal partis en fumée.

Ceci dit, il convient de noter que ces chiffres ne sont pas définitifs, puisqu’il ne s’agit ici que des premières estimations établies par les subdivisions agricoles des localités ravagées par les feux.

Un désastre atténué par un formidable élan de solidarité

À n’en citer que cela, l’ampleur du désastre commence déjà à apparaitre malgré que la situation semble actuellement maitrisée. Parallèlement avec ce constat sombre, ces incendies ont donné naissance à un formidable élan de solidarité.

Depuis lundi dernier, soit la journée du déclenchement des premiers départs de feu, d’interminables convois d’aides et de solidarité affluaient des quatre coins du pays vers les localités touchées à Tizi Ouzou.

Denrées alimentaires, eau minérale, toutes sortes de médicaments, matelas, couvertures, aliments pour bétail … ont été acheminés sans cesse vers les régions sinistrées e provenances de plusieurs wilayas dont Béjaia, Bouira, Sétif, M’sila, Bordj Bou Arreridj, Alger, Boumerdès, Constantine, Oran, Adrar …

À cela s’ajoutent des centaines d’équipes de jeunes motivés par un formidable esprit de solidarité et de fraternité, venus prêter main-forte aux citoyens des villages et localités touchées par les incendies. Certains d’entre eux passaient leurs journées et nuits sillonnant les routes en vue d’une éventuelle intervention auprès des riverains.


Source link

Check Also

Tribunal militaire de Blida : la cour d’appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza

La cour d’appel militaire de Blida a confirmé tard dans la soiree d’hier (jeudi 16 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *