Soudan du Sud : l′opposition n′a pas pu manifester | Afrique | DW

Une manifestation antigouvernementale prévue ce lundi [30.8.21] au Soudan du Sud à l’appel d’une coalition de groupes de la société civile ne s’est finalement pas tenue, après le déploiement en masse des forces de sécurité dans les rues de la capitale Juba.

La manifestation était initiée par la Coalition du peuple pour l’action civile (PCCA), qui regroupe notamment militants, universitaires, avocats et d’anciens représentants du gouvernement. 

Mécontentement général

La PCCA entendait protester contre les dirigeants du plus jeune pays du monde, en proie à la violence, à la famine et à une profonde crise économique depuis son indépendance en 2011. Elle dénonce « un système politique en faillite qui est devenu dangereux et a soumis [le] peuple à d’immenses souffrances ».

Lire aussi →Un accord de paix au Soudan… oui mais…

Vague de répression

Les autorités, qui avaient déclaré cette manifestation « illégale », avaient visé ces dernières semaines des personnes en relation avec l’événement. Au moins huit militants ont été arrêtés et trois journalistes brièvement détenus, d’après des groupes de défense des droits civiques.

Dès lundi matin, les rues de Juba étaient étroitement quadrillées par des forces spéciales de sécurité, patrouillant à bord de véhicules équipés notamment de mitrailleuses.

Roland Marchal est spécialiste de l’Afrique et il nous explique pourquoi cette manifestation n’a pu se dérouler. Il revient aussi sur la situation politique et sociale au Soudan du Sud. Cliquez sur l’image ci-dessus pour suivre ses explications.




Source link

Check Also

Les Taliban décident du remplacement du ministère des Femmes par celui de la Prévention du vice — RT en français

Les Taliban auraient fermé le ministère des Affaires féminines pour le remplacer par un ministère …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *