Situation épidémiologique, crise d’oxygène : Benbouzid s’exprime


La situation sanitaire en Algérie commence à s’améliorer, le nombre des cas de contaminations connait un recul, la courbe des infections diminue, la campagne de vaccination s’élargie…. C’est ce qui a été constaté par la plupart des spécialistes et confirmé par le bilan quotidien du ministère de la Santé.

En effet, et selon le média arabophone Ennaharl e ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a affirmé que « que la situation épidémiologique s’améliore, et que la courbe des infections diminue ». En revanche, cette amélioration ne doit guère laisser les gens croire que la pandémie a disparu. De ce fait, prudence et vigilance doivent absolument être maintenu.

Selon le premier responsable du secteur médical, l’Algérie a réussi à faire face à la première et deuxième vague liée à la pandémie de covid-19. Cependant, la troisième qui est apparu début juillet, a été pire vu la propagation rapide du variant Delta qui touche principalement le système respiratoire ce qui explique la forte demande en matière d’oxygène. Cette situation avait créé un problème au niveau de la distribution de l’oxygène médical sachant que la production de cette substance vitale ne relève pas des missions du ministère de la Santé, mais c’est plutôt le ministère de l’Industrie qui s’en charge.

D’un autre côté, le ministre a indiqué que le pic a été atteint le 29 juillet, ou 2000 cas ont été enregistré par jour avec 16 mille patients hospitalisés dans plusieurs wilayas notamment Tizi-Ouzou, Sétif, Blida, Alger.

Amélioration de la situation et élargissement des campagnes de vaccination

Aujourd’hui, la situation s’est vachement amélioré, la courbe des infections a baissé ainsi que le nombre de patients a diminué. Environ 2500 patients sont hospitalisés dans la capitale Alger, et 1900 au niveau de Tizi-Ouzou.  Ainsi, l’Algérie  a reçu samedi passé 1600 concentrateurs d’oxygène qui ont été distribué aux wilayas les plus touchées.

Enfin,  Abderrahmane Benbouzid a fait savoir que  6 millions de citoyens ont été vaccinés durant le mois de juillet. 70 % d’entre eux ont plus de 18 ans. Ainsi, la campagne sera bientôt élargie aux moins 18 ans. L’objectif est d’atteindre l’immunité collective, autrement dit la vaccination de 20 millions de personnes avec deux doses, et ce, en apportant 40 millions de doses de vaccin.


Source link

Check Also

Tribunal militaire de Blida : la cour d’appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza

La cour d’appel militaire de Blida a confirmé tard dans la soiree d’hier (jeudi 16 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *