Sétif : Décès d’un éminent pneumologue par la Covid-19

Le corps médical, premier rempart contre la terrible pandémie, est une fois de plus touché dans sa chair. Respecté par ses pairs, Omar Djemli (67 ans), l’éminent pneumologue aimé et vénéré par de nombreuses générations d’étudiants en médecine, a rendu l’âme hier vers 11h au CHU de Sétif, où il exerçait.

Ainsi, le satané virus emporte un homme humble et un praticien de haut rang. La terrible nouvelle a enflammée les réseaux sociaux, où ses amis, collègues et étudiants ont tenu à rendre hommage à l’illustre médecin. Inconsolables, des étudiants de la faculté de médecine de l’université Ferhat Abbas Sétif I saluent la mémoire du médecin et de l’enseignant émérite. «La médecine perd un pédagogue et un pneumologue connu et reconnu. Nous sommes étreints par l’émotion.

Les mots nous trahissent», témoignent des jeunes universitaires en pleurs. Sonnés par la douleur, ses collègues ne pouvant rien devant la loi divine continuent non sans douleur leur mission ou plutôt leur combat : «La médecine algérienne perd une compétence irremplaçable. Le Dr Djemli était exemplaire à tous points de vue. Il s’illustrait par son humanisme, sa disponibilité et sa compétence. Pour lui, l’éthique professionnelle était sacrée.

Il a été l’enseignant de plusieurs générations d’étudiants en médecine qui s’en souviendront sans aucun doute comme d’un maître-assistant d’exception», témoigne, non sans une forte émotion, le Pr Nabil Mosbah, médecin chef du service de réanimation du CHU de la capitale des Hauts-Plateaux, enregistrant ces jours-ci une nette décrue. «Comparativement aux mois de juin et juillet derniers, le nombre des hospitalisations diminue substantiellement, même si la tension persiste au niveau de la réanimation, où les capacités d’accueil sont limitées. Pour contrer le méchant variant, il faudrait redoubler de vigilance, respecter les mesures barrières, porter le masque et ne pas tourner le dos à la vaccination de masse, moyen idoine pour booster notre immunité collective», précise le Pr Mosbah.

Dans le même contexte, la wilaya de Sétif très éprouvée par la propagation du variant Delta vient de franchir la barre des 260 000 personnes vaccinées. Soit plus de 25% de la population globale de la wilaya, estimée à 2 millions d’âmes. Notons à toutes fins utiles que les trois gigantesques générateurs de production d’oxygène médical, d’une capacité de 55 000 litres/heure, promis par deux groupes industriels au CHU, seront en principe livrés au cours de la semaine prochaine…


Post Views:
575



Source link

Check Also

feu vert pour le retour du public avec pass sanitaire – الشروق أونلاين

Le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) a annoncé jeudi le retour du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *