Risque d’inondations : le ministère de l’intérieur se prépare


L’Algérie, qui vient de sortir d’un épisode difficile lié aux feux de forets qui ont ravagé des centaines de milliers d’hectares dans plusieurs wilayas, se passerait bien d’un déluge et d’inondations qui pourraient la replonger une fois encore dans le deuil. Pourtant, le risque est là, et il est bien réel, ce qui a poussé le ministère de l’Intérieur à réagir, afin d’inciter les responsables des wilayas à se préparer contre une probable catastrophe.

Aucune véritable vague de pluie depuis plus de neuf mois en Algérie. Avec une canicule infernale, la terre est devenue dure et imperméable, et les conduites d’eau dans les villes ne sauraient gérer des pluies diluviennes qui pourraient encore une fois mettre à nu l’anarchie urbaine qui caractérise nos villes.

L’APOCE, bien consciente des risques liés aux inondations en Algérie, a publié aujourd’hui, sur sa page Facebook, un communiqué dans lequel elle rappelle qu’« à partir de la deuxième moitié du mois d’aout le climat va commencer à changer » et que « plusieurs régions vont connaitre des épisodes de pluies accompagnées par des inondations ». Cette situation pourrait se heurter à des conduites d’assainissement bouchées, ce qui va se solder par une catastrophe assurée.

L’association de protection des consommateurs Algériens  déplore le fait que les autorités ne font aucun effort de prévention pour éviter ces catastrophes qui surviennent chaque année. Selon l’Apoce, « ce qui est arrivé cette année comme catastrophes nous suffit »

La réponse du ministère de l’Intérieur

Sans trop perdre de temps, le ministère de l’Intérieur a adressé aujourd’hui des directives à tous les walis, les invitant à prendre les mesures nécessaires afin de se préparer à faire face aux probables inondations, et ce, en activant les planifications wilayales relatives aux secours et au sauvetage des victimes.

De leur côté, les walis ont déjà entamé déjà des réunions avec les comités exécutifs  afin d’activer ces planifications. Les walis travaillent avec des directeurs exécutifs, et se concentrent notamment sur les points noirs qui connaissent des inondations à cause des crues d’oueds.

Les directeurs exécutifs sont ensuite passé à un niveau supérieur de vigilance, et ce, en préparant les moyens logistiques nécessaires pour faire face à ce genre de catastrophes. Les walis se sont également entretenus avec les représentants des APC et des Dairas, et ils ont pu préparer des programmes d’intervention au niveau des quartiers et des douars qui connaissent souvent des inondations à ce moment de l’année

Les walis ont insisté aussi sur l’importance de la coopération entre toutes les instances, notamment les chefs de Dairas, et ce, afin de mener à bien les campagnes de nettoyage déjà lancées dans plusieurs wilayas.


Source link

Check Also

Tribunal militaire de Blida : la cour d’appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza

La cour d’appel militaire de Blida a confirmé tard dans la soiree d’hier (jeudi 16 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *