«Rester sur format papier du livre scolaire c’est condamner l’école à être dépassée»

Missoum Abdelkader. Pédagogue et formateur à l’Institut national de formation du personnel de l’éducation

– Lors du dernier Conseil des ministres, le président de la République a donné des instructions afin de réduire le poids du cartable. Est-ce possible aujourd’hui de le faire, notamment à la veille de la rentrée scolaire ?

Le poids du cartable est un problème récurrent qui revient à chaque rentrée scolaire. Il a été exposé à plusieurs reprises sur la table des différents ministres qui se sont succédé à la tête du secteur. L’Office national des publications scolaires (ONPS) n’a pas caché sa volonté de revoir le poids des manuels scolaires et d’aller vers des solutions plus modernes, à savoir la numérisation du livre scolaire.

Toutefois, pour des considérations diverses, cela n’a pas été concrétisé. Sa plus grande crainte est que le manuel numérique tue le papier. Or, ce n’est pas vrai. Le digital est toujours un support bénéfique à la version papier. Comme première phase, il est tout à fait possible d’alléger le contenu des livres classiques avec des renvois vers des supports numériques disponibles sur CD, tablette ou carrément en ligne.

Il faut savoir que sur le plan pédagogique, le numérique offre une multitude de possibilités et facilite la tâche des enseignants dans le process d’apprentissage. Avec des images, des vidéos et des illustrations, l’enseignement sera plus intéressant et prendra une forme ludique attirante.


Post Views:
0



Source link

Check Also

Handicapés : le parcours du combattant

Difficultés d’accès à l’espace public, à l’école, au travail… L’accueil des athlètes – livrés à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *