Réda Medjber. membre de l’Association nationale des mandataires : «C’est une décision illégale qui encourage les réseaux de l’informel»

-Comment avez-vous reçu la décision d’autoriser les ventes directes des produits agricoles ?

C’est juste aberrant. Nous ne comprenons pas la raison de cette décision. Si c’est pour les prix, il faut savoir que ce ne sont pas les mandataires qui en sont la cause. Dans les marchés de gros, les prix sont relativement bas. Ce qu’il faut surveiller, c’est bien le circuit de distribution au-delà des marchés de gros. C’est là que tout se joue. La spéculation sur les prix n’a pas lieu dans nos marchés étant donné que tout est réglementé et facturé. De plus, cette décision est contraire à loi qui stipule que tout produit agricole doit impérativement passer par le marché de gros. C’est dans nos espaces que se mesurent l’offre et la demande et se fixent les vrais prix. En dehors des marchés de gros, ce sera l’informel qui prendra le dessus à notre grand dam, nous qui sommes réguliers face à nos engagements fiscaux.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Le drapeau national mis en berne pendant trois jours

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé hier la mise en berne du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *