RDC : Le HCR manque de fonds pour venir en aide aux déplacés | Afrique | DW

Le manque de fonds ne permet pas au HCR de répondre aux besoins humanitaires croissants des réfugiés et des personnes déplacées en République démocratique du Congo (RDC).

L’annonce a été faite par le HCR alors que la RDC connaît des déplacements massifs de populations en raison des guerres alimentées par les groupes armés.

La résurgence du M23 a provoqué de nouveaux déplacements et une nouvelle crise entre la RDC et le Rwanda, Kinshasa accusant Kigali de soutenir ces rebelles, ce que le Rwanda nie.

La résurgence du M23 a provoqué de nouveaux déplacements et une nouvelle crise entre la RDC et le Rwanda, Kinshasa accusant Kigali de soutenir ces rebelles, ce que le Rwanda nie.

Dans le territoire de Rutshuru, où se déroulent des affrontements entre l’armée loyaliste et les rebelles du M23, la société civile se dit inquiète mais pas surprise par cette annonce.

« La réalité est que depuis que les affrontements et les attaques ont été lancés par les terroristes du M23 contre les FARDC, il y a de la souffrance, des populations qui se déplacent jour et nuit, la population dort à la belle étoile jusqu’à présent, aucune assistance du HCR, sauf les aides de la Croix Rouge », Gentil Karabuka de la société civile de Rutshuru.

Le HCR remis en cause

Pour le collectif des organisations de jeunesse du Congo Kinshasa, une organisation qui milite pour les droits des réfugiés, les raisons invoquées par le HCR ne sont pas fondées.

Cette organisation pense que c’est une façon pour cette agence des Nations Unies de justifier son incapacité à répondre aux besoins des réfugiés.

« La question de l’aide ne doit pas être prise comme une échappatoire. Dès le départ, nous avions voulu que le HCR soit franc et honnête et avoir le courage de dire à la communauté internationale, au gouvernement congolais et au peuple congolais qu’il a complètement échoué dans sa mission de gérer correctement la question des réfugiés ici en RDC. Cela doit être dit clairement », dénoncé Kulihoshi Musikane, membre de cette association. 

Faute de fonds pour répondre à la crise, le HCR suspend certaines de ses actvités dans l'est de la RDC.

Faute de fonds pour répondre à la crise, le HCR suspend certaines de ses actvités dans l’est de la RDC.

De son côté, un élu du territoire de Rutshuru, estime que tous les indicateurs de l’entité onusienne qui enregistre de plus en plus de personnes déplacées sont au rouge, et que le gouvernement congolais doit maintenant en tirer toutes les conséquences et assurer la prise en charge des réfugiés et populations déplacées. 

« Aux dirigeants de la République démocratique du Congo qui sont chargés d’assurer le bien-être de la population, nous leur demandons de tirer toutes les conséquences. La population de la RDC n’a pas besoin du HCR pour vivre, la population de la RDC est capable de vivre sans l’aide si les dirigeants prennent leur responsabilité », a exprimé Emmanuel Muhozi, député élu du territoire de Rutshuru.  

Sans des fonds supplémentaires, le HCR sera en outre contraint de réduire aussi les aides financières en espèces et les kits distribués aux l’agriculteurs, éleveurs ou encore aux pêcheurs.

 

 




Source link

Check Also

L′administration malienne victime d′une cyberattaque | Afrique | DW

Selon l’hebdomadaire Jeune Afrique, des pirates informatiques  de nationalité russe auraient mis la main en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.