Quand Salah Abdeslam était interviewé en pleine cavale par la RTBF — RT en français


La RTBF a dévoilé une interview de Salah Abdeslam, en pleine cavale, au lendemain des attentats du 13 novembre. La journaliste, qui ignorait à qui elle avait affaire, l’interrogeait sur le dispositif policier à la frontière franco-belge.

A la veille du procès des attentats du 13 novembre, la RTBF a révélé le 6 septembre une archive inédite : une interview de Salah Abdeslam réalisée à la frontière belge alors qu’il était en cavale.

Celui-là, c’est le troisième. Troisième contrôle. Franchement, on a trouvé ça un peu abusif. Mais on a compris un petit peu le sens de… Le pourquoi. Après, on a su le pourquoi

Interrogé le 14 novembre 2015 par la journaliste Charlotte Legrand à proximité de la frontière belge alors que personne ne sait encore qui il est réellement, Salah Abdeslam et deux autres personnes – Mohamed Amri et Hamza Attou – réagissent au sujet des contrôles policiers effectués depuis la veille.

«Celui-là, c’est le troisième. Troisième contrôle. Franchement, on a trouvé ça un peu abusif. Mais on a compris un petit peu le sens de… Le pourquoi. Après, on a su le pourquoi», expliquent-t-ils au micro de la RTBF. La journaliste décrira «trois jeunes très fatigués» à bord, le «visage chiffonné», «pas spécialement sympathiques».

À ce moment-là, les enquêteurs n’avaient pas encore identifié Salah Abdeslam, ce qui a permis à la voiture qui l’amenait en Belgique de passer les contrôles policiers sans difficultés. 

Après avoir déposé les trois kamikazes au Stade de France le 13 novembre 2015, Salah Abdeslam avait abandonné son véhicule dans le XVIIIe arrondissement parisien où il attendait d’être récupéré par Mohamed Amri et Hamza Attou.

Ce n’est qu’une fois la frontière belge passée qu’il est identifié. Les policiers l’ayant contrôlé n’avaient pas poussé les investigations malgré la découverte de cannabis dans le véhicule. Salah Abdeslam disparaît alors pendant quatre mois jusqu’à son arrestation à Molenbeek.


Source link

Check Also

Vers un «Polexit» ? «Si la Pologne est poussée vers la sortie, toute l’UE est remise en question»

La Cour constitutionnelle polonaise doit se prononcer sur la validité du droit de l’Union européenne dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *