Pr Rachid Belhadj. Président du Syndicat des professeurs et chercheurs universitaires et chef de service de médecine légale au CHU Mustapha : «Cette pandémie a mis à nu nos carences et défaillances de santé»

Le CHU Mutapha acquerra un générateur d’oxygène de capacité de production de 20 000 litres/jour. Le Pr Rachid Belhadj, président du Syndicat des professeurs et chercheurs universitaires et chef de service de médecine légale au CHU Mustapha, explique, dans cet entretien, comment la pandémie de Covid-19 a mis à nu les défaillances de notre système de santé.

-Comment présentez-vous aujourd’hui la situation pandémique dans les hôpitaux ?

Une amélioration de la situation est tant attendue par le personnel de la santé. Nous commençons à respirer après tout ce que nous avons enduré pendant cette dernière vague. Tous les chiffres sont à la baisse, consultations, hospitalisations, demandes de réanimation et nous avons aussi observé moins de contaminations au niveau de notre personnel. Cela me réconforte, surtout de voir nos activités reprendre en dehors de la Covid-19. Un conseil scientifique sera incessamment tenu pour décider et débattre de la reprise des activités de soins en dehors de la Covid. Les services de plusieurs autres pathologies ont en effet été exceptionnellement dédiés à la prise en charge des malades Covid-19. Mais, nous gardons tout de même certains services pour la pandémie. Néanmoins, nous continuons à appliquer les moyens de lutte contre cette pandémie et ne pas baisser notre vigilance, même si les chiffres sont à la baisse. Le variant Delta est toujours là.

 

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
118



Source link

Check Also

Handicapés : le parcours du combattant

Difficultés d’accès à l’espace public, à l’école, au travail… L’accueil des athlètes – livrés à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *