Pour le Maire de Kaboul, «les Taliban doivent comprendre que le pays n’est plus le même» — RT en français


Le maire de Kaboul Mohammad Daoud Sultanzoy a accordé une interview à RT ce 20 août. Il explique avoir été contacté par les Taliban qui l’ont invité à continuer s’acquitter de ses responsabilités en tant que maire de la capitale.

Dans un entretien accordé à RT, le maire de Kaboul Mohammad Daoud Sultanzoy a expliqué que les Taliban l’ont contacté et informé qu’il devrait continuer son travail. «Les choses reviennent à la normale rapidement», assure l’édile. «Bien sûr, il y a certaines zones, comme l’aéroport et les ambassades qui font l’objet d’une grande confusion ou d’hystérie. Certaines personnes attendent de pouvoir quitter le pays mais la situation est normale dans les rues et dans les marchés», explique-t-il. 

Les Taliban devront donner confiance, gagner la confiance, permettre à la société une marge nécessaire pour avancer dans les limites prévues par l’Etat de droit

Le maire a ensuite livré sa vision de la situation actuelle dans le pays où il plaide pour que chacun prenne conscience de la réalité. «Les choses ne seront plus les mêmes qu’elles étaient au cours de ces 20 dernières années. Quelque chose doit changer pour le mieux», espère-t-il. «Les Taliban devront comprendre que l’Afghanistan n’est plus le même pays qu’il y a 20 ans, ils devront donner confiance, gagner la confiance, permettre à la société une marge nécessaire pour avancer dans les limites prévues par l’Etat de droit. L’Etat de droit doit être un objectif», ajoute-t-il. 

De son point de vue, les semaines et les mois qui vont venir en Afghanistan seront «vraiment un moment décisif». «Ce sera un défi pour la nation pour devenir une nation plus déterminée et sage. Et cela dépendra des dirigeants», estime Mohammad Daoud Sultanzoy.


Source link

Check Also

les VPN, nouveaux outils d’espionnage ? Edward Snowden met en garde — RT en français

Le célèbre prestataire ExpressVPN a reconnu avoir été au courant des activités de l’un de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *