Les réserves des pharmaciens d’officine à Constantine

L’accélération de la vaccination au sein de la population en Algérie se transforme à un véritable défi difficile à réaliser, pour atteindre au moins 50 % de la catégorie cible.

Les autorités ont fait recours à l’adhésion de plusieurs institutions ainsi qu’à celle des pharmaciens d’officine, afin de réussir cette campagne. Mais, la réticence de ces pharmaciens est encore plus importante. Sur un total de 12 000 pharmacies à l’échelle nationale, seulement 500 qui ont entamé la vaccination contre la Covid-19, depuis la dernière semaine d’août. Une adhésion considérée comme insignifiante, surtout dans la wilaya de Constantine. Selon les aveux du directeur de la santé et de la population de Constantine (DSP), Abdelhamid Bouchelouche, lors du conseil de wilaya tenu mercredi dernier, il y a un «refus de participation des pharmaciens». Sur un total de 368 pharmaciens d’officine, d’après toujours ses propos, seulement 9 pharmacies ont adhéré à cette campagne.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Climat : De fortes pluies provoquent des inondations

Les premières pluies automnales, qui se sont abattues, hier, sur plusieurs wilayas du pays, ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *