le parti dévoile un «projet d’alternance» pour 2022, Xavier Bertrand hué — RT en français


Durant la rentrée des jeunes LR, la candidate à l’éventuelle primaire de la droite Valérie Pécresse a été applaudie, alors que le nom de Xavier Bertrand, qui n’était pas présent, a été hué par les militants. Une ébauche de programme a été dévoilée.

Les Républicains n’ont pas encore de candidat pour la présidentielle 2022, mais ils avancent déjà un socle d’idées. En témoigne leur rentrée politique organisée par les jeunes LR au Parc floral de Paris le 4 septembre, au cours de laquelle s’est invitée Valérie Pécresse, ex-membre du parti candidate à la potentielle primaire de la droite, très applaudie par les participants selon BFMTV. Mais pas Xavier Bertrand, autre ancien du parti, qui ne souhaite de son côté pas passer par cette primaire, et dont le nom a été hué par les militants selon plusieurs médias.

«Pécresse, ça passe ; Bertrand, y a quand même des réticences», a ainsi expliqué au Parisien un jeune LR, tandis qu’un autre a précisé auprès du quotidien francilien que la présidente d’Ile-de-France a pour elle d’avoir «fait un pas en direction de LR, alors que Bertrand fait un pas en arrière».

Cinq personnalités se sont pour l’instant déclarées candidates à une éventuelle primaire à droite : Valérie Pécresse donc, le député Eric Ciotti, le maire de La Garenne-Colombes Philippe Juvin, l’ex-commissaire européen et ministre Michel Barnier et l’entrepreneur Denis Payre. La tenue ou non d’un tel scrutin fera l’objet d’une question posée aux militants lors d’un congrès le 25 septembre.

Moins d’impôts, moins de dépenses, moins de dette

En attendant de se trouver un candidat, le parti Les Républicains a mis en avant au cours de cette rentrée le 4 septembre son «projet pour la France» en vue de 2022 : 30 propositions articulées autour des axes «protéger, libérer, rassembler». «Chaque candidat a la liberté de présenter son projet. Mais il est bien évident que Les Républicains se tourneront vers celui qui le reprendra le plus», a expliqué le patron du mouvement Christian Jacob dans Le Figaro le 3 septembre. 

Ce «projet d’alternance» d’une quarantaine de pages vise notamment «moins d’impôts, moins de dépenses, moins de dette». Il propose par exemple de lancer un plan de 25 milliards d’euros sur cinq ans pour les forces de l’ordre, de créer 20 000 places de prison et de suspendre les allocations familiales pour les parents de mineurs délinquants récidivistes. 

En matière d’immigration, LR veut inscrire dans la Constitution un plafond annuel d’immigration, interdire les régularisations en cas d’entrée irrégulière, remplacer l’aide médicale d’État (AME) par une aide médicale d’urgence et conditionner les aides sociales à cinq années de cotisations.

Le parti propose par ailleurs de diviser par deux les impôts de production et de permettre aux entreprises de fixer le temps de travail après consultation interne, mais aussi de porter progressivement l’âge de départ à la retraite à 65 ans, mettre fin aux régimes spéciaux et revaloriser les retraites agricoles.


Source link

Check Also

les VPN, nouveaux outils d’espionnage ? Edward Snowden met en garde — RT en français

Le célèbre prestataire ExpressVPN a reconnu avoir été au courant des activités de l’un de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *