Le ministère de l’éducation rassure après la polémique sur l’enseignement de cette langue : «Il n’y a aucune volonté de toucher à l’enseignement de tamazight»

Dans un contexte socio-politique tendu, le dossier de l’enseignement de tamazight refait surface. Une nouvelle polémique enfle sur les réseaux sociaux suite à une information faisant état de la suppression de l’enseignement de cette langue dans les établissements d’enseignement moyen du pays. Qu’en est-il réellement ?

L’origine de cette polémique est la circulaire cadre n°194 de ce 14 août portant sur l’organisation exceptionnelle de la scolarité dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Dans ce document, dont El Watan détient une copie, il est clairement mentionné que le volume horaire alloué à tamazight est de 2 heures par semaine. Cette baisse du volume horaire n’est pas le cœur du problème, mais plutôt le fait que l’enseignement de cette matière soit relégué au second plan. Le ministère explique dans cette circulaire que l’enseignement de cette langue ne doit pas avoir un emploi du temps fixe.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

«Sortie du premier lot de validation du vaccin anti-Covid algérien en cette date» – الشروق أونلاين

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Dr Lotfi Benbahmed,  a révélé,en marge d’un entretien accordé a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *