Le gouverneur d’un Etat australien refuse d’ouvrir ses frontières malgré les pressions de Canberra — RT en français


Le gouverneur d’Australie-Occidentale s’est rebiffé contre le gouvernement qui souhaite rouvrir les frontières intérieures en fonction de la progression du taux de vaccination. Le trésorier fédéral a en outre menacé de ne plus verser d’aides.

Le gouverneur d’Australie-Occidentale, Mark McGowan, a accusé le 1er septembre le gouvernement australien de Scott Morrison d’être en «mission» pour introduire le coronavirus dans son Etat, rapporte The Guardian.

En cause : une proposition du procureur général fédéral, Michaelia Cash, qui voudrait que les frontières rouvrent au fur et à mesure que le taux de vaccination de la population augmente. «Je ne sais pas pourquoi le gouvernement fédéral fait cela… Qu’est-ce que ça cache ?», s’est interrogé Mark McGowan devant les journalistes.

Le trésorier fédéral, Josh Frydenberg, a également exercé une pression supplémentaire sur les Etats fédérés en les avertissants qu’ils ne devraient pas espérer une nouvelle aide financière s’ils ne parvenaient pas à mettre en œuvre le plan national de réouverture. Voulant siffler la fin de la stratégie zéro Covid en affirmant qu’il ne s’agissait plus d’une «étape positive pour assouplir les restrictions», Josh Frydenberg aurait demandé le 1er septembre aux Etats fédérés de respecter le plan de réouverture en quatre phases, toujours selon The Guardian.

Mark McGowan est néanmoins resté offensif. «Pourquoi sont-ils en mission pour amener Covid en Australie-Occidentale, pour infecter notre public ? Pour nous assurer de fermer certaines parties de l’économie ? Que nous perdons des emplois ? Que les gens tombent malades et que certains meurent ? N’ont-ils pas vu ce qui se passe en Nouvelle-Galles du Sud ?», a-t-il déclaré avec colère.

Le gouverneur d’Australie-Occidentale avait déjà conduit la Haute Cour à trancher un litige semblable en 2020 face à l’ancien député et homme d’affaires Clive Palmer. Celui-ci contestait la fermeture de la frontière de l’Australie-Occidentale au motif qu’une telle mesure aurait été inconstitutionnelle car entravant la liberté de commerce. Clive Palmer avait alors été soutenu par le gouvernement, mais la Haute Cour avait abondé dans le sens du gouverneur en reconnaissant que les restrictions étaient «efficaces dans une large mesure» pour réduire le risque de coronavirus.


Source link

Check Also

La justice guinéenne au banc des accusés | Afrique | DW

Devant le colonel Mamady Doumbouya, des magistrats se sont succédé à la tribune pour dénoncer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *