Le CNJA appelle à la prise en charge des travailleurs

Le Conseil national des journalistes algériens (CNJA) a exprimé son «étonnement» suite aux «décisions successives» de fermeture définitive de certaines chaînes (El Djaziria One, Lina TV) «sans se soucier de l’avenir des journalistes et des travailleurs».

Dans un communiqué rendu public, hier, le CNJA appelle à l’intervention du ministère de la Communication pour «réviser sa décision dont les conséquences sont graves pour les journalistes et les travailleurs». Signalant avoir remis le dossier de 700 journalistes qui souffrent depuis deux ans de la situation dans leurs médias (non-paiement de salaires, licenciements…), le syndicat précise que ces travailleurs ne sont «aucunement responsables» des violations des règles professionnelles que «doivent assumer» les seuls gestionnaires de ces sociétés. Tout en réclamant la «prise en charge» des revendications des travailleurs des chaînes de télévision fermées, le CNJA appelle à l’ouverture d’un dialogue entre le ministère de tutelle et les propriétaires des médias «pour parvenir à des solutions qui doivent préserver la dignité des travailleurs et pérenniser des entreprises sans porter atteinte aux intérêts suprêmes du pays, des journalistes et des règles de déontologie de la profession».


Post Views:
0



Source link

Check Also

«Sortie du premier lot de validation du vaccin anti-Covid algérien en cette date» – الشروق أونلاين

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Dr Lotfi Benbahmed,  a révélé,en marge d’un entretien accordé a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *