l’ambassade d’Afghanistan en Inde fustige l’ex-président en fuite — RT en français


Dans un tweet rapidement supprimé, l’ambassade en Inde du pays désormais sous contrôle des Taliban a critiqué l’ancien président en fuite Ashraf Ghani. «Qu’Allah punisse le traître. Son héritage sera une tache sur notre histoire», était-il écrit.

Le compte Twitter officiel de l’ambassade d’Afghanistan en Inde a fustigé le 16 août l’ex-président du pays Ashraf Ghani pour avoir fui le pays, désormais aux mains des Taliban : «Il a déconné et tout foutu en l’air. Nous nous excusons auprès de tout le monde pour avoir servi ce fugitif. Qu’Allah punisse le traître. Son héritage sera une tache sur notre histoire», était-il notamment écrit dans une série de messages rapidement supprimés.

Le compte aurait été piraté, selon Abdulhaq Azad, en charge des relations avec la presse de l’ambassade.

L’ex-président dit avoir fui pour éviter un «bain de sang»

Ashraf Ghani a fui l’Afghanistan le 15 août, au moment où les Taliban finissaient d’encercler la capitale, où ils sont finalement entrés et ont investi le palais présidentiel, selon des images de la chaîne d’information Al Jazeera. Ashraf Ghani n’a pas dit où il se trouvait désormais, mais le média afghan TOLONews a suggéré qu’il s’était rendu au Tadjikistan.

«Les Taliban ont gagné avec le jugement de leurs glaives et de leurs fusils et sont à présent responsables de l’honneur, de la possession et de l’autopréservation de leur pays», a écrit l’ex-président sur Facebook. 

Il a affirmé avoir fui pour éviter un «bain de sang», car «d’innombrables patriotes auraient été tués» et la capitale «aurait été détruite».




Source link

Check Also

Léonce Houngbadji parle de son exil | Afrique | DW

« Exilé à Paris depuis 2018, Léonce Houngbadji revient sur les raisons qui l’ont conduit à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *