la question est-elle fondée en droit ? — RT en français


L’ancien directeur d’études d’opinions Stéphane Rozès a exposé pour RT France son analyse de la récente décision du CSA concernant le décompte des interventions télévisées de l’éditorialiste Eric Zemmour «portant sur le débat politique national».

«On est dans une zone grise, on ne sait pas très bien si Eric Zemmour ira ou pas [à la présidentielle]. Le CSA est une instance indépendante qui doit juger en droit et le seul critère c’est : Eric Zemmour a-t-il dit « je suis candidat à la présidentielle » ? Il ne l’a pas fait […]. Ce n’est pas le rôle du CSA que de trancher sur cette zone grise», a estimé ce 10 septembre le politologue Stéphane Rozès à l’antenne de RT France.

Il faisait référence à la récente décision de l’autorité française de régulation de l’audiovisuel de décompter les interventions télévisées de l’éditorialiste et polémiste Eric Zemmour, «portant sur le débat politique national». Un choix qui, selon Stéphane Rozès, porte le risque de «faire passer Eric Zemmour comme une victime d’un deux poids, deux mesures».

«Le CSA fragilise sa légitimité dans une perception de l’opinion à l’égard des médias où on a le sentiment qu’ils dépendent d’intérêts économiques mais aussi du pouvoir politique», a également pointé du doigt cet ancien directeur d’études d’opinions tout en avouant ne pas comprendre la décision en question du CSA.


Source link

Check Also

Daesh revendique des attaques contre les Taliban à Jalalabad — RT en français

Via deux communiqués, Daesh a revendiqué trois attentats à la bombe contre trois véhicules taliban, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *