la défaite américaine est une «leçon» pour d’autres envahisseurs, selon les Taliban — RT en français


«Félicitations à l’Afghanistan […] Cette victoire est la nôtre à tous», a déclaré le principal porte-parole des Taliban, selon qui le nouveau pouvoir afghan souhaite entretenir «de bonnes relations avec les Etats-Unis et le monde».

La défaite des Américains, qui ont quitté l’Afghanistan dans la nuit du 30 au 31 août après 20 ans de présence, est «une grande leçon pour d’autres envahisseurs et pour notre future génération» et «aussi une leçon pour le monde», a déclaré le principal porte-parole des Taliban, Zabihullah Mujahid, à l’aéroport de Kaboul.

«Félicitations à l’Afghanistan […] Cette victoire est la nôtre à tous», a-t-il ajouté, précisant que le nouveau pouvoir afghan souhaite entretenir «de bonnes relations avec les Etats-Unis et le monde».

Dans les rues de Kaboul, tirs à l’arme automatique et feux d’artifice ont retenti pour célébrer le départ des troupes américaines.

Les Etats-Unis ont affirmé le 30 août, à travers leur chef de la diplomatie Antony Blinken, qu’ils «travailleront» avec les Taliban s’ils «tiennent leurs engagements» : «Chaque étape que nous suivrons ne sera pas fondée sur ce que le gouvernement taliban dit, mais sur ce qu’il fait pour respecter ses engagements», a-t-il déclaré, soulignant que les nouveaux maîtres de l’Afghanistan devraient «mériter» leur demande de légitimité et de soutien de la communauté internationale. Par ailleurs, le secrétaire d’Etat a assuré que Washington continuera à «aider» tous les Américains qui veulent quitter l’Afghanistan.

Du matériel militaires mis hors service par les soldats américains ?

Avant de quitter l’aéroport de Kaboul dans la nuit, l’armée américaine a assuré avoir rendu inutilisables des avions, des véhicules blindés et un système de défense anti-missiles, a déclaré le chef du commandement central de l’armée américaine, le général Kenneth McKenzie. Dans le détail, les soldats américains auraient «démilitarisé» – c’est à dire mis hors d’usage – 73 avions avant d’achever leur pont aérien de deux semaines pour évacuer des civils. «Ces appareils ne voleront plus jamais. Ils ne pourront être utilisés par personne. La plupart étaient déjà hors service de toutes façons. Mais il est certain qu’ils ne pourront plus jamais voler», a précisé le responsable militaire.

Le Pentagone, qui avait déployé 6 000 soldats pour occuper et sécuriser l’aéroport de Kaboul dès le 14 août, a aussi laissé sur place 70 véhicules blindés MRAP résistant aux mines – d’un coût d’un million de dollars pièce – et 27 véhicules Humvee, qui ont tous été mis hors d’usage.

Cette sécurisation de l’aéroport a aussi été rendu possible par le soutien des Taliban, a expliqué Kenneth McKenzie : «Ils nous ont été en réalité très utiles et d’une grande aide pour achever les opérations» d’évacuation, a-t-il précisé lors d’un point de presse au Pentagone. Selon lui, le groupe islamiste a aidé à sécuriser l’aérodrome de l’aéroport de Kaboul, «pas parfaitement, mais ils ont fourni un réel effort, et cela nous a été d’une grande aide, en particulier à la fin».


Source link

Check Also

Le site Fdesouche accusé sur Twitter de fichage de militants anti-islamophobie et pro-migrants — RT en français

Fdesouche est accusé sur Twitter par des personnalités de gauche d’avoir fiché des signataires de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *