Jill Ellis, nouvelle femme forte du football féminin mondial | DW Sport | DW

De plus en plus populaire, notamment en Europe et en Amérique du nord, le football féminin doit continuer à grandir, selon la FIFA. C’est pourquoi l’instance internationale a choisi de nommer Jill Ellis à la tête du comité technique.

Il faut dire que le CV de Jill Ellis parle pour lui-même : en cinq ans à la tête de l’équipe américaine de football, la technicienne a remporté deux titres mondiaux, en 2015 et 2019. Un doublé inédit pour les Etats-Unis qui lui a permis de remporter par deux fois le titre FIFA de la meilleure coach de l’année d’une équipe féminine

Elle a aussi soutenu ses joueuses, dont les stars Alex Morgan et Megan Rapinoe, dans leur lutte pour plus de reconnaissance et une paye égale aux hommes.

>>> A lire aussi : Le combat des footballeuses américaines pour l’égalité

Continuer à démocratiser le football féminin

Jill Ellis, élue entraîneure FIFA de l'année en 2015 et 2019

Jill Ellis, élue entraîneure FIFA de l’année en 2015 et 2019

C’est assez naturellement que la FIFA et son président Gianni Infantino ont donc pensé à Jill Ellis pour mener à bien les nombreuses réformes que souhaite mener l’instance internationale afin de continuer à faire grandir le football féminin, notamment au-delà de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Pour Jill Ellis, la priorité sera donc de continuer à démocratiser l’accès au football chez les jeunes filles.

« Chaque jeune fille dans tous les pays du monde devrait avoir accès à ce sport. La question est : comment faciliter cela, comment faire de la promotion ? C’est un sujet très important pour moi. Cela peut passer par la socialisation ou les investissements économiques… J’ai grandi dans un pays dans lequel, à l’époque, il y a bien longtemps, l’accès au foot pour les femmes était réduit. Alors tout cela est crucial selon moi« , a-t-elle affirmé. 

L’épineux sujet de la Coupe du monde

Gianni Infantino, président de la FIFA

Gianni Infantino, président de la FIFA

Sur le sujet de la Coupe du monde et de sa périodicité, Jill Ellis botte pour le moment en touche.

Alors que Gianni Infantino a commandé une réforme profonde de la compétition à ses comités techniques et milite pour un Mondial tous les deux ans, l’Américaine se montre pour le moment plus reservée.

« Il s’agit d’une plate-forme qui, comme vous le savez, a une très grande portée et a été incroyablement déterminante dans notre développement. Cette conversation existe depuis quelques années. Je suis ouverte à tout, à chaque initiative et à chaque perspective. Mais je pense que je veux en savoir plus à ce sujet« , a déclaré avec prudence Jill Ellis.

Mondiaux hommes et femmes la même année ?

L’idée de disputer les Coupes du monde féminine et masculine la même année a aussi été évoquée plusieurs fois.

Et sur ce thème, Jill Ellis se veut plus enthousiaste. Elle estime que le temps où les hommes auraient fait de l’ombre aux femmes est révolu.

« Les compétitions féminines sont de plus en plus populaires et je pense que tant nous ne partageons pas l’affiche le même jour avec les hommes, elles le seront. Cela peut tomber la même année par exemple. Vous savez, le football féminin a fait un énorme pas en avant à cet égard« , a-t-elle assuré. 




Source link

Check Also

Les victimes de Hissène Habré bientôt indemnisées ? | Afrique | DW

La délégation est dirigée par Alex Tordeta Ratebaye, directeur de cabinet adjoint du président de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *