Ils prennent soin de la forêt et de sa faune : Les sentinelles de la nature

C’est un peu comme dans la fameuse fable du colibri si chère au philosophe Pierre Rabhi. Alors que l’immense incendie ravageait la grande forêt, le petit colibri faisait d’incessants allers-retours entre le feu et la rivière, puisant de l’eau dans son minuscule bec pour la jeter sur les flammes.

Interrogé par les grands animaux qui trouvaient son action ridicule, le colibri a répondu qu’il faisait tout simplement «sa part de travail». Il en est ainsi de ces citoyens anonymes qui font leur «part de travail», sans tambour ni trompette. Ils surveillent la forêt jour et nuit pour qu’elle ne prenne pas feu, la nettoient des déchets que les autres y jettent et apportent un peu d’eau à la faune assoiffée.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

 


Post Views:
254



Source link

Check Also

Le drapeau national mis en berne pendant trois jours

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé hier la mise en berne du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *