Il n’y a eu aucune victime lors des incendies à El Tarf

Les feux de forêt ont détruit 1500 ha de végétations diverses, entre maquis, broussailles et arbres fruitiers

Entre le 9 et le 14 août, date à laquelle tous les incendies ont été maîtrisés à El Tarf, les feux de forêt ont détruit 1500 ha de végétation diverses, entre maquis, broussailles et arbres fruitiers, mais sans faire de victime ni destruction de biens. «Ni vache, ni chèvre, ni chevreau», selon les autorités locales, à peine quelques ruches piégées par le feu.

Une seule famille a été déplacée momentanément par mesure de sécurité. Elle est revenue à son domicile dans la journée. Dans un premier bilan national donné par la Direction générale des forêts le 10 août, au plus fort des incendies qui ont touché le pays, El Tarf avec 13 incendies, se place en deuxième position après Tizi Ouzou.

Cette dernière était la plus touchée, avec l’enregistrement jusqu’à ce jour-là de 22 incendies déclarés. Cette information, qui a fait rapidement le tour des médias, a laissé croire qu’El Tarf était en proies de la même dévastation que Tizi Ouzou. Des vidéos et des commentaires alarmistes ont abondamment alimenté cet amalgame. Les caravanes d’aides et les dons ont donc afflué vers El Tarf presque tout autant que vers Tizi Ouzou et Béjaïa, mais pour des sinistrés qui n’existent pas.

Aujourd’hui, nous ont affirmé des associations impliquées dans ces actions, les trois sites désignés pour recevoir les aides provenant d’une dizaine de wilayas, dont le complexe omnisport d’El Tarf, une caserne de la Protection civile et le Centre des handicapés d’El Tarf, sont pleins à craquer. La crainte pour certains adhérents est que cette aide, qui dépasse de loin les capacités d’absorption de la wilaya, finisse dans les circuits de l’informel, comme cela s’est déjà produit par le passé à différentes occasions similaires.

Des milliers de bouteilles d’eau venues par semi-remorques entiers, des tonnes de semoule, d’huile et autres denrées alimentaires de première nécessité, un semi-remorque de médicaments et des montagnes de literie s’amoncellent en attendant d’être distribués par caravane aux familles nécessiteuses de la bande frontalière et riveraines des massifs forestiers. Certaines communes comme Zitouna ont déjà bénéficié de 450 couffins.

On prépare également des caravanes à destination des différentes communes de la wilaya. Des commissions ont été instaurées pour la distribution de cette manne providentielle récoltée grâce à l’admirable entraide et générosité du peuple. Cependant, des voix se sont élevées localement pour dénoncer un abus de confiance de la part des autorités, qui gèrent cette solidarité nationale.

En effet, pour elles, les bienfaiteurs ont envoyé leurs dons à des sinistrés des incendies de forêt et une toute autre destination aurait dû avoir, pour le moins sur le plan moral, leur consentement. Ils n’auraient certainement pas refusé, car on ne revient pas sur un acte de bienfaisance. Les autorités locales ont fait part sans grande résonance de leur décision d’orienter les aides vers les familles nécessiteuses, mais aucune déclaration officielle à l’adresse des donateurs sur tout le territoire national pour les remercier et pour cesser les aides aux sinistrés des feux qui continuent d’affluer.

Ceci dit, on peut se poser quelques questions, lorsque l’on sait que c’est le ministère de la Solidarité nationale qui coordonne la récolte et la répartition des aides entre les wilayas.

En dehors de celles de particuliers à particuliers ou d’associations à associations, qui ne représenteraient pas plus de 10%, le département de Mme Kaoutar Krikou continue d’envoyer des semi-remorques pour les sinistrés du feu d’El Tarf qui n’existent pas. On ne l’a pas informée ou délibérément on abuse à des fins populistes de la confiance des bienfaiteurs en détournant leurs dons à leur insu ?


Post Views:
0



Source link

Check Also

Air Algérie : Un membre du personnel navigant arrêté en France

Un membre du personnel navigant de la compagnie Air Algérie a été «appréhendé» en France, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *