Hosni Kitouni. Essayiste : «Les élites dirigeantes ont eu peur de voir se constituer des solidarités transversales venant d’en bas»

-Beaucoup de choses ont été dites à chaud sur les incendies en Kabylie, sur l’élan de solidarité exprimée par les Algériens et sur l’assassinat de Djamel Bensmaïn. Maintenant que la tension est tombée, quel regard portez-vous sur cet été algérien ?

Ces événements ont fait côtoyer le sublime avec le tragique, la bestialité inqualifiable avec des accents d’humanité qui confèrent au mythique ; émerge de cette fulgurance d’événements notre peuple, toujours répondant présent quand la nation est menacée, douée de cette capacité inouïe pour écrire la grande histoire où se lisent les destins contrariés et les volontés irréductibles.

-Qu’est-ce qui va marquer pour longtemps notre mémoire collective? Quelles traces en conserverons-nous ?

Les incendies, malgré leur ampleur et leur simultanéité, n’ont rien de particulièrement exceptionnel, nous disent les spécialistes, nous en avons vécu un épisode pas très éloigné de ce qu’ont connu les pays du pourtour méditerranéen. Sauf que chez nous, il y a eu des dizaines de morts plus que partout ailleurs, et cela a vite donné aux incendies un caractère politique. On est donc passé du champ technique, illustrant, jusqu’à l’absurde, l’incapacité des administrations de l’Etat à assumer efficacement leur rôle, faute de moyens, faute d’anticipation, faute aussi d’assistance des pouvoirs locaux ; on est passé au champ politique pour masquer les vraies responsabilités. La politisation à outrance des affaires de la cité est tout à la fois une marque de la crise actuelle et une manière peu coûteuse pour les élites dirigeantes de se décharger sur les autres quand les vents tournent mal.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
794



Source link

Check Also

Air Algérie : Un membre du personnel navigant arrêté en France

Un membre du personnel navigant de la compagnie Air Algérie a été «appréhendé» en France, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *