Hommage au docteur Mansouri : Médecin-manager de vocation et patriote de conviction

l’occasion du 40e jour de la disparition du Dr Mohamed Mansouri dit Hamou, ses nombreux amis et ses compagnons tiennent à rendre un vibrant hommage à cette double mort du «Grand Homme» qu’il a été, durant toute sa vie tant professionnelle que personnelle.

Tous témoignent qu’il s’agit d’une double disparition tant pour sa femme Fatiha, ses enfants Brahim, Youba et Sara, son frère Rachid que pour celle du secteur de la santé algérien. Hamou est un véritable maquisard de la santé publique, totalement dévoué au malade et rien que le malade. En effet et comme le reconnaissent ses proches amis avec qui il a partagé tant de joies, de peines et de projet pour le système de la santé algérien, à l’instar du Dr Nasser Grim, cadre central au ministère de la Santé, des professeurs Zidouni, Boubekeur, Belhadj Med, Yousfi, Zoughaileche, Adad, M. Maaoui , M. Brouri, I. Reddad, B. Saraoui, M. Kaddar…, de tout le territoire national et de l’étranger et ainsi que le personnel de l’EHU qui lui ont d’ailleurs témoigné de manière magistrale toute leurs reconnaissance à la grandeur de l’Homme qu’il était, comme disait Paul Valery : «Les grands hommes meurent deux fois, une fois comme homme et une fois comme grand !» Et c’est le cas du  Dr Mohamed Mansouri dit Hamou, fils du peuple issu de la cité du savoir (Béjaïa), chirurgien de formation, manager de vocation et patriote de conviction; triptyque qu’il a su mettre continuellement au service (1) des malades, (2) des établissements qu’il a eu à manager (DSP de Béjaïa, CHU de Tizi Ouzou, PCH et enfin EHU Oran unique du genre au niveau national) et enfin (3) des différentes politiques de santé du pays pour avoir toujours répondu présent en sa qualité d’expert, aux sollicitations des ministres de la Santé du pays (Abdelmoumene, Aberkane, Tou, Barkat, Ould Abbès, Ziari, Boudiaf, Meraoui et Benbouzid).

Le Dr Mansouri a marqué de manière indélébile ses passages dans différentes structures (DSP, CHU, PCH et EHU) par ses engagements sans faille au service du système national de santé innovant comme en témoigne son implication effective et sa perspicacité légendaire lors de la mise en place du mécanisme de riposte à la pandémie de la Covid-19, en érigeant une nouvelle structure (Chtaibou), totalement dédiée à la prise en charge des malades atteints de la Covid, afin d’une optimisation de la qualité de leur prise en charge d’une part et d’assurer le continuum de soins aux autres types de malades au sein de l’EHU d’autre part. Bel exemple d’anticipation d’un manager hors pair que fut le Dr Mansouri, que le Bon Dieu ait son âme. Exemple par ailleurs à méditer à travers le territoire national, notamment au niveau de la capitale Alger. Hamou faisait partie des rares managers de la santé qui accordaient de l’intérêt au travail rigoureux et aux approches collaboratives et d’anticipations pour l’amélioration de notre système de santé.

Sa clarté dans l’argumentation, son esprit critique, ses suggestions innovantes supportées par un léger sourire légendaire révélaient en lui l’homme visionnaire, d’une grande maturité et soucieux des principes d’équité et d’égalité à l’accessibilité aux soins, esprit qui le guida jusqu’à choper ce virus ravageur en plein exercice de ses fonctions à la fois de manager et de médecin, car il participait directement à la prise en charge des malades, en donnant ainsi l’exemple aux autres personnels de son degré de dévouement aux malades, rien que pour le malade. Le Dr Mansouri a marqué ainsi son temps par ses engagements et ses réalisations, notamment à l’EHU qu’il dirigeait depuis avril 2010, approche de gestion basée sur des conceptions modernes, innovantes et le développement de soins de haut niveau, ce qui constitue la vocation première de l’EHU.

Il a réussi enfin à faire économiser la coquette somme de 5 millions de dollars à l’Algérie pour avoir évité la concession de gestion de l’établissement aux étrangers (Canadiens et Français notamment). Le Dr Mansouri Mohamed dit Hamou a été un père de famille attentionné, un chirurgien dévoué, un manager engagé hors pair, un maestro adulé et un chef d’équipe apprécié et respecté. Ce qui a permis, entre autres, de donner ses lettres de noblesse de référence nationale à l’EHU du fait de son organisation et son fonctionnement à caractère spécifique. Bel exemple de réussite, preuve en est que ce mode de gestion est actuellement consacré par la Loi sanitaire et à généraliser à tous les établissements de santé, obligeant ainsi les directeurs à faire leur mue en passant de position de dépensier à celle de manager porteur de projets hospitaliers. Tes amis ne cessent de revoir ton sourire de l’intelligence et ton regard de visionnaire amoureux de l’Algérie éternelle, tu as bien mené ta vie pleine et entière ainsi que ton combat pour une meilleure santé en Algérie, en espérant que ton œuvre sera préservée et poursuivie. Avec toute la compassion, tes amis partagent avec ta famille, en ce 40e jour de deuil et de recueillement à ta mémoire, notre cher et regretté ami de toujours Hamou.

Que le Bon Dieu ait ton âme «Allah Yarhmek».


Post Views:
0



Source link

Check Also

Le drapeau national mis en berne pendant trois jours

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé hier la mise en berne du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *